CSI - The Descent of Man (9.19)
Nick et Riley enquêtent suite à un saut en parachute qui a mal tourné, alors que Langton cherche les causes d’un mort, retrouvé dans le désert.

Comme souvent dans CSI, tout commence de façon ordinaire. Un homme qui fait le grand saut, ne s’en relève pas, bien qu’il soit encore en vie. Nick et Riley s’occupent de l’affaire, suite à une demande d’une connaissance, avant tout car l’homme en question n’est pas du genre à commettre une erreur. Nous voici alors entourés de deux femmes hystériques et de l’associé aussi verni que le blessé sur le plan de l’accent français belge.

Pendant ce temps-là, Langton, encore une fois accompagné de Brass, mais sans autre CSI, s’occupe d’un cadavre dans le désert, et a vite fait de trouver un homme prêt à assumer le meurtre, selon les principes de sa religion.

Où sont Catherine et Greg ? Une question que je me suis posée, et qui sera résolue à la moitié de l’épisode, quand tout change de direction, d’une façon que seul CSI sait le faire. Voici qu’une troisième affaire est ouverte, avec la mort de deux hommes empoisonnés. On sait déjà que ces deux cadavres vont être rattachés à une autre de nos affaires, et on prend le temps d’y venir. Un peu trop, surtout que jusque-là, nous avions des intrigues bien menées, avec de l’humour, mais classiques.

Au fond, le revirement ne va pas y changer grand-chose. Cet épisode comprend tous les standards de la série, de l’évolution des affaires, à la mort originale (pour Langton), en passant par les dossiers qui se rejoignent, la série nous a déjà habitué à nous servir ce type de scénarii régulièrement. Ce sont le plus souvent de bons épisodes, certains offrant bien plus, d’autres non.

Malheureusement, Descent Of Man fait partie du second lot, n’arrivant à aucun moment à fournir le petit plus qui manque tant à cette seconde partie de saison, pour sortir de la masse d’épisodes (qui vient de dépasser le beau chiffre de 200, quand même).

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire