CSI – The Grave Shift (9.11)

Alors qu’ils arrivent sur une scène de crime, Nick et Langston aperçoivent au loin une explosion. Ils prennent en charge les deux affaires qui se révèleront pleines de surprises, surtout pour un premier jour chez les CSI.

Premier épisode sans Gil Grissom et les choses n’ont finalement pas tellement changé que ça. Catherine supervise désormais l’équipe, mais on va plutôt s’intéresser au premier jour de Raymond Langston sur le terrain.

Les scénaristes saisissent l’opportunité qui leur est présentée pour nous représenter les bases du métier. Nick, très pédagogue, va délivrer quelques conseils d’ordres techniques, mais plus que ça, c’est un nouveau regard sur les limites imposées par le métier qui nous est offert.

Il faut dire que toute l’équipe est expérimentée et connaît bien la place du CSI sur les scènes de crimes et vis-à-vis des suspects. Pour Le Dr. Langston, tout ceci est relativement neuf et il doit apprendre jusqu’où il a le droit d’intervenir que ce soit par rapport à la loi ou pour son bien personnel.

Laurence Fishburne compose son personnage en douceur, nous donnant un homme très intelligent et motivé, mais qui est aussi un peu perdu et doit trouver ses marques. Le fait qu’il ne soit pas vraiment intégré à l’équipe est assez flagrant, ce qui ne fut pas le cas avec Riley quand elle est arrivée. Langston va donc devoir acquérir ce qu’il faut pour pratiquer le métier, mais aussi se faire une place dans l’équipe. Il commence d’ailleurs par tenter de créer un contact avec Hodges – clairement hostile suite au départ de son héros – et cela se montrera payant.

Au niveau des enquêtes, les affaires sont moins compliquées qu’elles n’y paraissaient, tout particulièrement celle de l’explosion, mais elles sont avant tout ici pour fournir un panel de situations dans lesquelles Langston doit évoluer.

L’épisode a donc un but et l’atteint sans difficulté. Cela manque quand même un peu d’énergie, mais se révèle moins didactique qu’on pouvait le présager.

Guests: Victoria Pratt, Michael Cudlitz, Anthony Starke.