csi907 CSI – Woulda, Coulda, Shoulda (9.07)

Vendredi 21 novembre 2008 à 10:10 - 0 commentaire

CSI – Woulda, Coulda, Shoulda (9.07)

 CSI – Woulda, Coulda, Shoulda (9.07) CSI – Woulda, Coulda, Shoulda (9.07)par Fabien.

Brass, Greg et Riley enquêtent sur la mort d’une femme et de sa fille qui seraient liées à la disparition d’un détective privé 9 ans plus tôt. Nick et Catherine cherchent à comprendre comment des jeunes en voitures ont quitté une route sans raison pour finie dans un arbre. Grissom va assister à l’audition de Natalie Davis qui doit décider si elle peut quitter son institution psychiatrique.

Avec le départ imminent de Grissom, il semble assez clair que les scénaristes veulent clôturer tout ce qui pourrait rester en suspens. Ici, le CSI va retrouver The Miniature Killer, aka Natalie Davis. Cette histoire a déjà eu une conclusion, il faut donc voir ici un épilogue, une façon de s’assurer que rien n’a été oublié et, par la même occasion, continuer à montrer l’état d’esprit dans lequel évolue maintenant Grissom, teinté de fatalisme et surtout de pessimisme.

publicite

À côté de ça, on suit Greg et Riley qui enquêtent sur la mort d’une femme et de sa fille, tandis que Brass gère les suspects. Cette enquête ne va pas énormément reposer sur les preuves, au contraire, les personnes et leurs histoires nous en disent cette fois bien plus que la scène de crime – saccagée par les infirmiers quand ils ont sauvé l’une des victimes. Un point de vue qui n’aurait pas eu sa place dans la série, il y a encore quelques saisons, mais qui, aujourd’hui, ne dépareille plus vraiment.

Pour finir, nous avons Nick, Catherine et accessoirement Hodges, qui eux se retrouvent avec du pur CSI : juste des preuves. Cela donne également l’occasion de montrer Nick et Hodges ensemble, alors que le second a majoritairement été associé à Grissom par le passé. Ce dernier étant sur le départ, il n’est pas surprenant de voir une sorte d’extension des relations interprofessionnelles moins centrées sur lui. À cela, on pourrait aussi ajouter que Nick et Catherine sont en lice pour reprendre la tête des CSI une fois le boss parti. Cette n’est pas captivante, mais se dote d’une part comique qui lui permet de évite d’être dénuée d’intérêt.

Un épisode assez complet, donc, qui couvre largement ce qui fait CSI aujourd’hui. Le départ de Grissom n’est toujours pas évoqué dans la série, mais il se fait ressentir de manière indéniable. Après Lady Heather et The Miniature Killer, il n’y a plus grand-chose à revoir avant d’avoir fait le tour.

publicite
66 queries. 0,568 seconds.