Damages – I Agree, It Wasn't Funny (2.05)

Ellen doit faire face à nouveau à son douloureux passé lorsque Katie, la sœur de David reconnaît un flic comme étant l’un de ses intimidateurs employés par Frobisher. En direct à la télévision, Patty accuse Kendrick du meurtre de la femme de Dan afin de faire baisser les actions de UNR.

Tous ces chemins de traverses et énigmes en tout genre commencent à être un peu fatigants, pour tout dire ! A l’exception notable du premier, il faut attendre la fin des épisodes de cette saison pour avoir un semblant d’intérêt.

Et cette fois-ci, nous n’avons même pas les fameuses scènes de tension entre Ellen et Patty pour nous raccrocher aux branches. Si moments il y a, ils ne servent rigoureusement à rien à l’image du dîner au bureau entre les deux femmes. Quel était le but ? Même chose en fin d’épisode lorsque Patty fait venir Ellen chez elle en évitant de lui dire que le nouveau plaignant qui lui permet d’attaquer Kendrick n’est autre que Frobisher.

Là aussi, si la stratégie (et le retour du méchant de la saison dernière) est surprenante de la part de Patty (pense-t-elle garder son idée secrète auprès d’Ellen ?), la raison pour laquelle Frobisher accepte de rentrer dans le jeu laisse carrément songeur. Qu’est-ce que peut bien lui apporter le fait d’aider la femme qui l’a détruit sans parler de s’attaquer à un homme comme Kendrick ? A moins bien sûr qu’il ne feinte et soit du côté de l’industriel.

Dans la catégorie retour, nous accueillons également Katie, la sœur de David qui fut partie prenante de l’affaire d’Ellen l’année passée. Et comme l’an dernier, cette fille-là est juste un boulet ! Là où l’on croyait l’affaire Frobisher enterrée, voilà qu’elle reconnaît un complice du-méchant-flic-barbu-à-lunettes-qui-a-tué-David et relance de fait l’enquête d’Ellen. Et là, on nage encore plus.

Le principal intérêt de l’épisode réside finalement dans l’approfondissement du personnage de Claire Maddox qui jusqu’ici ne faisait que tapisserie. L’avocate, plus que jamais rivale de Patty, est vraiment une personnalité à laquelle Marcia Gay Harden prête tout son talent ambigu. Très libérée sexuellement, passant des bras de Dan à ceux d’un jeune serveur, on ne sait si cette femme est heureuse de son indépendance ou souffre en silence de sa solitude.

De fait, dans un épisode presque entièrement consacré à l’émergence de ce personnage, les flashbacks tombent un peu à plat : 5 mois plus tard, le-méchant-flic-barbu-à-lunettes-qui-a-tué-David entre dans la chambre 1910 alors qu’Ellen est sous la douche et ajoute un silencieux à son flingue… Ecran noir.

La reconstitution du puzzle est-elle pour bientôt ? Il serait temps !

avatarUn article de .
0 commentaire