Damages - A Regular Earl Anthony (1.05)
Tom considère toutes les offres qui lui ont été faites, mais il veut laisser à Patty une chance de surenchérir. Elle ne le fera pas, et quand il pense que sa décision est prise, les clients du dossier Frobisher décident de faire appelle à lui pour remplacer Patty. Le doc Connor part rendre visite à sa sœur qui s’est réfugiée chez leur parent, elle va lui révéler toute la vérité sur son rôle dans l’affaire Frobisher.

Commençons par la période « De nos jours« . Entre répétitions en début d’épisode et révélation-surprise en fin, on peut se demander si cette partie est censé servir à a quelque chose. Tout les deux épisodes on aperçoit un nouvel angle, mais vu que ça ne dure pas plus de 5 minutes par épisode, autant nous en mettre 10 minutes tout les 2 épisodes.

4 mois plus tôt. Ce coup-ci l’épisode tourne autour de Tom. Comme je l’ai déjà observé, un épisode = un thème. Cette semaine, mais que va faire Tom ? Comme si on ne s’en doutait pas. Il faut être honnête, l’affaire n’avance toujours pas. Entre chaque indécision des clients et manipulation de Patty, il n’y a pas de nouveauté dans le dossier. D’ailleurs, en parlant de Patty, cette semaine encore, elle est en retrait. Le choix est clairement fait de centrer, pour le moment, chaque épisode sur un personnage. Mais bon, là on a un peu fait le tour, alors il est fort possible que d’ici 2,3 semaines, des nouveaux rebondissements dans l’affaire nous justifieront le procès. Car, pour le moment, il n’y a vraiment pas de quoi porter l’affaire devant un tribunal. Normalement, la semaine prochaine, le boyfriend de Cathy devrait se retrouver face à Patty, enfin c’est ce qu’il me parait le plus probable.

A l’heure d’aujourd’hui, je maintiens que 13 épisodes, c’est trop long. Ce n’est pas mauvais, au contraire, mais l’enthousiasme généré par le pilote est grandement épuisé. Damages est un peu trop rentré dans les clous.