Damages - And My Paralyzing Fear of Death (1.03)
Patty se retrouve coincée, obligée de prouver au juge qu’elle a un dossier. Au bureau, alors que tout le monde s’active, elle reçoit, par la poste, une grenade. Les locaux sont dès lors vidés. Bien entendu, tous les soupçons portent sur Forbisher. Pour compléter le tableau, elle doit également gérer les problèmes de son fils.

Je commence à me dire qu’il est dommage que la saison fasse 13 épisodes. Non pas que ce dernier soit mauvais, bien au contraire, c’est juste que j’aime bien avoir des réponses. Là il est clair que des réponses, on en aura, mais au compte goutte. Ellen continue à se faire manipuler, rien de nouveau là dedans, c’est même tellement gros que sa naïveté en devient presque peinante.

La partie « De nos jours », à la base de mes frustrations, va nous compliquer encore l’affaire, et nous rajouter des questions, avec son petit twist qui, au final, n’a rien de surprenant. J’aurais même dû y penser plus tôt.

Pas trop de Forbisher cette semaine, dommage, mais à la place, on a le droit a un développement autour de la famille de Patty. Son fils, plus précisément. Il est regrettable que celui-ci n’ait pas vraiment l’occasion de s’exprimer, car il aurait été intéressant de développer un peu plus ses sentiments envers sa mère. Ses actes sont assez prévisibles et la révélation finale n’en est pas vraiment une. Je trouve que c’est presque raté.

Pour finir, un mot sur Tom. Je suis certain qu’il va à un moment ou un autre avoir son importance, mais pour le moment, il ne sert pas à grand-chose, et il en est conscient.

A la fin de l’épisode, il semble clair que nous allons pouvoir entrer un peu plus dans l’affaire, maintenant qu’elle existe vraiment. Enfin, pour Patty, car moi je ne vois toujours pas comment ils ont pu la justifier. Katie n’a pas l’air de savoir grand-chose, son amant, et bien lui non plus on ne sait pas vraiment s’il a des infos. Du coup, on attend d’être surpris.