Damages – Burn it, Shred it, I don't care (2.02)

Suite à la mort de la femme de son ami Dan Purcell, Patty confie le dossier de mortalité infantile à Tom que le FBI espère rallier à sa cause. Alors qu’Ellen se confie à son nouvel ami du groupe, Patty tend un piège aux ennemis de Purcell et notamment à leur avocate, Claire Maddox. Mais elle est loin de se douter que Dan ne lui dit pas toute la vérité.

Après un début sur les chapeaux de roue, cet épisode fait un peu du sur place, tout du moins avant que ne se dévoilent de nouveaux mystères.

Sur le front des flashbacks, on découvre que la relation entre Ellen et son bel étranger du nom de Wes va devenir des plus intimes avant ou après qu’elle ne tire sur une certaine personne avec une arme qui lui aura été fournie par Tom.

Dans le présent, Patty se lance à corps perdu (autant que cela soit possible dans son cas, cette femme ne se laisse jamais aller) dans ce qu’on appelle désormais l’affaire Purcell. Consultant pour une grosse société d’énergie, il a révélé dans un rapport qu’un produit était hautement toxique, ce que ces patrons réfutent bien évidemment. Refusant de se taire, il en paiera les conséquences sous la forme de l’assassinat de sa femme.

Ce qui perd un petit peu le téléspectateur dans cet épisode c’est la multiplicité des pistes lancées et l’arrivée fracassante d’une nouvelle potentielle rivale pour Patty, la fameuse Claire Maddox (non prédestiné pour les coups fourrés !) incarnée par Marcia Gay Harden (qui a du voler toute la nourriture de cette pauvre Rose Byrne !)

Une rivale a plus d’un titre d’ailleurs. Professionnellement parlant bien sûr mais aussi parce qu’elle semble être, comme nous l’apprenons dans les dernières minutes de l’épisode, la maîtresse de Purcell. Or, on ne m’enlèvera pas de l’idée que Patty et Dan ont un passé commun qui tourne peut-être davantage autour de Michael, le fils de Patty que de l’enfant décédé évoqué dans l’épisode précédent. Difficile de ne pas voir le trouble qui s’empare à la fois de l’avocate et de son client lorsqu’ils tombent tous les deux sur le jeune homme par hasard au cabinet.

Un épisode bien moins intéressant que le premier mais sans doute voué à jouer les intermédiaires pour les besoins de l’histoire. Toujours est-il que les épisodes semblent de plus en plus court !

avatarUn article de .
1 commentaire