Damages – Look What He Dug Up This Time (2.12)

Alors que son mariage s’effondre, Patty demande l’aide de Purcell pour découvrir ce que cachent les codes GPS. Retirée d’une affaire de pot-de-vin sur un juge, Ellen demande au FBI de faire chanter Tom afin que Patty lui redonne la main. N’ayant pas réussi à tuer Ellen pendant leur balade à la campagne, Wes lui demande asile pour quelques nuits.

Nous sommes dans la dernière ligne droite avant la fin de cette seconde saison très inégale. Et sans être particulièrement brillant, cet épisode à l’avantage d’offrir de fabuleuses scènes à Glenn Close, de régler pour de bon l’affaire Purcell, de pousser Ellen dans ses derniers retranchements pour piéger Patty et d’expliquer le renvoi de Tom du cabinet.

Et tout cela, dans le détail et sans précipitation, ni effet de manche final. Non, ici, le maître mot est la sobriété.

Patty a beau avoir désormais toutes les cartes en main pour faire tomber Kendrick, elle n’a sans doute jamais été aussi en danger et malheureuse. D’ailleurs, la dispute qui l’oppose à son fils en début d’épisode résonne tout du long : « Toutes tes relations se finissent de la même façon : soit ils te quittent, soit ils meurent ». Si vrai et si cruel même pour quelqu’un comme Patty Hewes.

Car oui, Patty est seule face à tous et Glenn Close joue à la perfection cette perte de contrôle qu’il s’agisse de son impressionnante dispute avec Phil (et hop un divorce !) ou de la scène très dure durant laquelle elle renvoie Tom (en voilà un qui quitte le navire au bon moment !).

Et forcément, plus on se rapproche de la fin, plus Ellen gagne en maturité à l’image de ce que l’on pouvait voir en début de saison dans les flashbacks. Le FBI étant pour le moins en manque d’idées et d’effectif, c’est Ellen qui suggère de mettre Tom au pied du mur de la pire des façons (l’empêcher d’assister à l’accouchement de sa femme !) et son face à face déterminé avec ce dernier est une preuve de plus qu’elle gère parfaitement sa vengeance. D’ailleurs, même le potentiel danger représenté par Wes n’est sûrement pas un obstacle, le bonhomme étant clairement incapable de finir le job.

Comme pour mieux s’intéresser au couple d’héroïne de la série dans le prochain épisode (espérons-le en tout cas), celui-ci s’intéresse à Daniel Purcell et clôt le chapitre de la mort de sa femme (terrible fin). Son chant du cygne sera de mettre en contact ses deux enfants (Michael et Erica), d’aider Patty à boucler son affaire, de passer un coup de fil prophétique à Kendrick et de se rendre à la police.

Simple, efficace, bien écrit et bien joué, tout est en place pour le dernier épisode de la saison.

avatarUn article de .
0 commentaire