Damages – They Had To Tweeze That Out Of My Kidney (2.08)

Suite à sa tentative de suicide, Pete est dans le coma. L’occasion pour Patty de se rappeler sa douloureuse enfance. Tom tente d’approcher à plusieurs reprises la call-girl de Finn Garrity alors que Frobisher reçoit des menaces de son ancien homme de main.

Huit épisodes et nous n’en sommes que là. L’année dernière à la même époque, il s’en était passé des choses dans Damages.

Cette année, les scénaristes semblent s’être reposés sur leurs lauriers qu’ils avaient pourtant bien mérités.

Le vieux Pete n’est donc pas mort et à son réveil, se pose pour lui le même dilemme qu’avant son overdose : balancer Patty ou finir en prison. Son acolyte ne lui laissera pas le temps de décider. À cet égard, il faut souligner le très bon montage qui suit le ‘meurtre’ de Pete et les coups de fil croisés d’Ellen, Patty, Patrick (le meurtrier) et son complice qui laissent penser au départ que c’est Patty qui a commandité l’acte.

Mais non, pour une fois, la terrible avocate n’a rien à y voir. Pour tout dire, c’est Patty qui semble anesthésiée dans cet épisode, perdue dans les méandres d’un passé qui se rappelle à elle, cette époque où l’oncle Pete était son seul réconfort, celui qui la défendait contre un père violent. Glenn Close est donc mise en mode pause et ne sort de sa léthargie que dans le flashback final. Car c’est bien elle qui fait face à Ellen, c’est bien elle que la jeune femme menace d’un pistolet, mais est-ce vraiment sur elle qu’elle tire ?

De son côté, Frobisher continue à se la jouer yin et yang avec son gourou hindou dont la zen attitude est quelque peu troublée par les menaces du-méchant-flic-barbu-à-lunettes-qui-a-tué-David. Du coup, il se retire de l’affaire UNR, sans même que cela ne fasse enrager Patty qui a ce qu’elle veut : une flopée d’autres plaignants.

Décidément, aurait-elle pris des calmants ? Le réveil risque d’être brutal lorsqu’elle saura (mais peut-être est-ce déjà le cas ?) que son tendre époux achète des actions UNR !

De fait, entre les scènes d’hôpital avec un Pete alité, une Patty qui erre le regard dans le vague, une Ellen qui passe son temps à pleurer David (voire à lui parler !), un Frobisher qui joue dans les près et un Tom qui ressemble à une Mireille Dumas Spécial Prostituée, cet épisode se révèle profondément inintéressant, voire soporifique.

avatarUn article de .
1 commentaire