Dead Like Me – Pilot / Il était une fois George (1.01)

6 Juil 2009 à 14:30

Dead Like Me -  Pilot / Il était une fois George (1.01)

George, 18 ans, déprime complètement. Rien ne semble l’atteindre. Ne trouvant aucun sens à sa vie, elle a arrêté ses études à la fac. Et c’est sous la pression de sa mère qu’elle commence à bosser dans une grande entreprise. Un travail des plus ennuyants ! Mais le destin a décidé de lui réserver une surprise aujourd’hui…

Diffusion originale US: 27 juin 2003 / Showtime
Diffusion originale France : 13 février 2004 / Canal Jimmy

Le pilote de Dead Like Me est sans conteste un de mes préférés, et aussi un des épisodes que j’ai vu le plus dans la série. J’avais alors un peu peur de m’ennuyer au revisionnage de ce dernier, de trop connaître ce que j’allais voir, mais ce ne fut pas le cas, je me suis plongée dans l’univers, redécouvrant les personnages, revoyant une nouvelle fois tous les petits détails qu’on manque au premier visionnage, qu’on découvre plus tard, que le temps efface et qu’on finit par se remémorer.

Nous sommes donc introduits dans le monde des Grim Reapers via George Lass (Ellen Muth), qui trouve soudainement la mort après avoir été heurté par les toilettes de la station Mir ! Seulement, la jeune femme ne rejoint pas réellement le monde des morts – ou quoi que ce soit pour ce qu’on en sait – mais se retrouve parmi les undead, et c’est ainsi que son après-vie commence.

À travers le regard de George, nous faisons la connaissance avec tous les protagonistes. Si elle est la narratrice, et celle qui nous plonge dans cette existence peut ordinaire, c’est avant tout un groupe qui va nous occuper, et avec lequel on passera du temps, cela on le ressent dès ce pilot : Rube (Mandy Patinkin) est leur patron, celui qui leur fournit les indications sur leur travail. Son rituel personnel est de donner rendez-vous à sa fine équipe au Der Waffle Haus pour la nourriture et leur donne un post-it comprenant l’heure approximative de mort, et le nom (pas en entier) de la personne qui va mourir ; Betty (Rebecca Gayheart) est la seconde Grim Reaper que rencontre George, et se révèle être pétillante de vie ; Roxy (Jasmine Guy) bénéficie de l’introduction la plus courte (assez significatif du destin du personnage pour l’avenir), mais son style est vite posé ; puis, nous avons Mason (Callum Blue). «Ah, Mason, Mason, Mason !» Il va en partie s’occuper de George, avec Betty, lui montrant comment sa nouvelle vie fonctionne. Rube la guide dans son nouveau travail, les deux autres semblent être plus ceux qui orientent la jeune femme pour le reste. Car malheureusement, pas de paye à la fin du mois ! Elle doit alors se dégoter appartement et nourriture, toute seule, et doit soit voler, soit se trouver un job. Une fois la découverte de son nouveau monde, alors qu’elle était jusque-là invisible au regard d’autrui, George peut de nouveau interagir, si ce n’est qu’elle ne s’appelle plus George, mais Mildred « Millie » Hagen. À cela, on peut rajouter un surnom dû à sa mort, Toilet Seat Girl, que Mason utilise et que l’on entendra plusieurs fois dans la série.

L’univers de Dead Like Me ne s’arrête pas qu’à celui des gens morts, et, encore une fois, le pilot fait un travail remarquable, du haut de ses 1h20, exactement ce qu’il fallait, pour poser tous les éléments. Car, avant de mourir, nous voyons George dans sa famille, avec une mère dominatrice, qui prend les décisions, et pousse sa vie à se trouver un travail, un père (Greg Kean) qui ne s’exprime pas vraiment, et une jeune sœur, Reggie (Britt McKillip), qui est totalement invisible à ses yeux. Et une fois que George est morte, nous ne faisons pas une croix sur la famille Lass. De l’après funérailles à la vente des affaires de sa fille, Joy Lass (Cynthia Stevenson) reste présente, nous montrant une mère qui vient de perdre une enfant qui la fatiguait, mais qu’elle aimait. Dès lors, pas la peine d’avoir vu la suite pour savoir que les membres de la famille vont bien entendu être développé.

Avant la chute des toilettes Mir, nous avions aussi été introduits au merveilleux monde du Happy Time, où George faisait son premier jour de travail, avec Delores Herbig (comme dans « Her big brown eyes ») (Christine Willes), et il y a même un plan sur la mystérieuse Crystal (Crystal Dahl), déjà cachée derrière son bureau. C’est là-bas, forcément, que sous l’identité de Millie, George se trouvera son nouveau travail, marquant d’une certaine façon un tout nouveau départ dans son existence.

Le pilote de Dead Like Me est extrêmement bien construit, fournissant tous les ingrédients nécessaires pour pénétrer dans l’univers, plaçant les enjeux, les futures storylines, nous faisant découvrir les protagonistes en même temps que le monde dans lequel il évolue. Une belle réussit que je ne me lasse définitivement pas de voir.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link