Desperate Housewives – Always in Control (8.07)

Persuadés qu’ils vont finir en prison, les Solis cherchent à convaincre Lee et Bob d’être les tuteurs de leurs filles. Lynette monte Penny contre Jane, mais découvre que cela à un terrible effet sur les relations de la petite avec Tom. Susan découvre que les filles lui ont caché la découverte du corps dans les bois par Ben et met à profit sa fureur pour peindre. Bree reçoit la visite d’un Chuck très menaçant.

Cela fait (seulement) deux fois cette saison que Desperate Housewives me surprend agréablement lorsque retentit la voix de Mary-Alice en fin d’épisode. Écrit et réalisé par Jeff Greenstein qui fit ses classes chez Friends avant de rejoindre l’équipe de Cherry, Always in Control fait mine de rien beaucoup avancer l’arc narratif pourtant assez peu vif jusqu’ici.

Au départ, on a plutôt l’impression d’être retombé dans le cycle infernal des stéréotypes chers à la série : une Lynette manipulatrice avec ses proches, ici Penny pour son propre bonheur ; une Gaby qui coache ses filles pour qu’elles ressemblent aux parfaites petites princesses que deux gays pourraient apprécier ; une Bree leader qui prend tout en mains ; et encore et toujours le bras de fer entre Susan et André. En somme, rien de neuf sous le soleil de Fairview.

Sauf qu’à mi-parcours, tout part en vrille et s’imbrique étonnamment bien pour donner un coup de boost à l’intrigue qui en avait bien besoin. C’est un peu à Bree que l’on doit ce revirement. Si elle n’était pas allée voir Ben pour savoir pourquoi le chantier a été arrêté, jamais celui-ci n’aurait repris contact avec Mike, lequel n’aurait pas mis au courant Susan.

Cette simple conversation entre Bree et Ben va engendrer un effet domino assez bien rodé qui va pousser Susan à affronter ses amies, plusieurs vérités (le corps déterré, la lettre anonyme) étant alors mises à jour durant ce face-à-face. Se faisant, Bree et Gaby vont non seulement s’aliéner une Susan très énervée d’avoir été mise hors du coup, mais aussi Lynette, désormais complètement seule.

Si l’amitié en prend un coup, la créativité de Susan s’en trouve profondément modifiée au point de la précipiter (enfin) dans ce côté noir qu’elle refusait d’embrasser. Du côté de Lynette, si la trahison de Bree et Gaby n’a pas d’incidence directe sur son comportement salvateur envers Penny et Tom, on ne peut qu’espérer que le personnage va définitivement renoncer à ses petites vendettas personnelles.

Toutefois, on ne pourra s’empêcher de noter quelques raccourcis faciles comme la réapparition étrange d’un Chuck très vindicatif envers Bree et l’omniprésence d’un Ben très protecteur envers la belle rousse. Sa façon de lui faire comprendre qu’à un moment donné, il pourrait lui demander un service à son tour fait frissonner.

Contre toute attente, l’épisode de la semaine surprend et à l’instar de Susan, sombre dans une zone noire et obscure qu’il est plus que temps d’explorer. Les pièces du puzzle pourraient bien commencer à s’assembler. Prometteur et intéressant.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires