Desperate Housewives – Being alive (6.02)

Suite à l’agression de Julie, Wisteria Lane est en émoi et commence à suspecter vivement le fils des nouveaux voisins. Susan apprend de la bouche de Lynette que Julie pourrait être enceinte, Bree s’en veut de sa liaison avec Karl envers Susan, Gabi fait la leçon à Ana alors que Katherine croit que Mike va lui revenir.

Mary-Alice : Yes, it had been a horrible day. And the thought occurred to one old woman, the days ahead, could be worse.

Et si cette « old woman », en l’occurrence Karen McClusky avait raison et que les événements à venir soient pires que ceux qui sont montrés dans cet épisode bancal et le plus souvent incohérent. Aurait-on loupé un épisode ou quoi ? Parce que les gens de Fairview ont beau être sous le choc, ça n’explique pas pourquoi ils se comportent aussi bizarrement.

Exemples flagrants parmi d’autres : Lee dit clairement à Gaby et Lynette en partance pour l’hôpital qu’il s’occupe de MJ et en arrivant là-bas, Lynette demande à Mike et Susan s’ils ont besoin qu’elle s’occupe du petit, ce à quoi Mike répond : « Non c’est bon, Lee est avec lui » ! Bienvenue dans la 4e dimension !

Incohérence aussi du côté de l’évolution des personnages. Jamais au grand jamais, Karen ne se tortillerait de rage devant un homme qui ne veut pas lui dire qu’il l’aime, ce n’est tout simplement pas le personnage. Et que dire de la transformation ultra flippante de Katherine en sorte de clone de Marcia Cross dans Melrose Place ? A-t-elle été frappée par la foudre pour croire que « Susan et Mike, ça ne va pas durer, il va me revenir ». Et de s’habiller comme la parfaite housewife, et de battre des cils. Au secours, rendez-moi Katherine !

Mais même de manière générale, l’épisode ne trouve pas de ton et oscille continuellement entre humour mal placé et fausse gravité, les seuls moments justes étant la discussion-réconciliation de Lynette et Susan et le toujours parfait montage final (j’attends toujours qu’on nous sorte un CD de ces musiques envoûtantes).

L’agression dont a été victime Julie est tout de même grave, mais en dehors de Susan, personne ne semble réellement touché. Lynette s’inquiète de sa grossesse, Gaby de sa nièce, Bree de la réaction de Susan si elle vient à apprendre (ce n’est qu’une question de temps) sa liaison avec son ex…

Du coup, on se console avec quelques bonnes répliques made in Gaby (toujours) sans oublier sa chute spectaculaire de la gouttière, l’esquisse d’une belle histoire entre Bree et Karl ou l’interprétation très convaincante de Drea de Matteo (on dirait plus la sœur que la mère, mais bon !) face au falot Jeffrey Nordling.

Mais les interrogations demeurent. Quid de l’homme mystère de Julie ? Pourquoi n’a-t-elle rien dit à sa mère ? Que veulent vraiment cacher Angie & Co ?

Et sinon, va-t-on nous commencer tous les épisodes de la saison par une narration par perspective d’un même événement ?

avatarUn article de .
3 commentaires