Desperate Housewives – Marry Me a Little (5.22)

A la seconde où la nouvelle du (faux) mariage de Susan et Jackson parvient à son oreille, Dave s’empresse d’appeler les autorités pour dénoncer la situation irrégulière du futur marié, se débarrassant du même coup d’un témoin gênant. Mike décide lui aussi de sauter le pas avec Katherine et la demande en mariage. De son côté, Tom ne supporte plus de se voir vieillir et est persuadé qu’un lifting du visage est la solution. Gaby emmène sa fille Juanita à la soupe populaire pour lui enseigner un peu d’humilité et est surprise d’y rencontrer une ancienne connaissance. Enfin, Bree viole ses propres principes en s’associant vicieusement avec Karl dans un complot contre Orson.

Quel est le point commun entre un vol avec effraction, la soupe populaire, un lifting et le Canada ? Apparemment aucun… Bon, et entre une épouse désespérée qui engage secrètement une procédure de divorce, une veuve ruinée du jour au lendemain, un homme prêt à se faire injecter du collagène dans les joues pour se sentir plus jeune et un Canadien désireux d’obtenir sa carte verte ?

Cela faisait un petit moment que l’histoire de Bree et Orson tournait en rond. L’épisode de cette semaine lui insuffle justement une nouvelle dynamique grâce à l’intervention de l’ex-mari de Susan, Karl, qui assiste Bree dans son projet de divorce, et dont l’attitude désinvolte et le langage pour le moins cru clashent de façon admirable avec l’élégance et le côté collet monté de sa cliente. Mais à travers cette hilarante opposition de nature entre les deux personnages se dégage une étonnante alchimie. Entre plusieurs petites répliques cinglantes, une entente cordiale lors du cambriolage de la maison de Bree et une dernière scène pleine de délicatesse (si, si, Karl en est capable !), le rapport amical des deux voisins tournerait-il au flirt ? Exit Orson pour la saison prochaine ?

Ce qui est sûr, c’est qu’à Wisteria Lane, les mariages ne sont pas faits pour durer. Celui, bien que blanc, de Susan et Jackson capote avant même d’avoir été célébré et Susan se retrouve une fois de plus seule en robe de mariée, en pleine rue. C’est pourtant l’annonce de leur union qui incite Mike à demander la main de Katherine, au grand bonheur de cette dernière, qui feint de ne pas s’apercevoir de l’amour latent que Mike porte toujours à son ex-épouse. Quel plaisir en tout cas de voir Dana Delany au centre d’une intrigue intéressante! Il est évident que le départ forcé de Jackson et la trahison de Katherine – qui était chargée d’informer Mike de la véritable raison du mariage de Susan et Jackson – laissent à présent le champ libre à des retrouvailles attendues entre les parents de MJ.

Pour ce qui est des storylines de Lynette/Tom et Gaby/Carlos, elles manquent décidément de rythme et servent de bouche-trou depuis plusieurs semaines. Il en faut sans doute plus pour garder tout un public en haleine à l’approche du season finale. Certes, elles servent, autant l’une que l’autre, à creuser les caractères de certains personnages, mais à ce stade de la saison, je m’attendais à ce que toutes les intrigues commencent à converger vers un seul et même point. Au contraire, ici, les envies de lifting de Tom – toutefois fort divertissantes – et les aventures de Gaby à la soupe populaire sont totalement indépendantes de l’histoire de Dave, et semblent être faites pour le rester. Cela dit, l’intervention cocasse de Bruce le hideux et le beau moment de tendresse entre Lynette et Tom, puis l’humilité grandissante de Gaby et la place comique accordée à Juanita et Celia sont à saluer.

Au final un excellent épisode qui prépare doucement le dénouement sans trop en faire, avec trahisons, double-jeux et histoires d’amour qui se nouent et se dénouent à la clé ! Un final de toute beauté en perspective. Soyez là !

avatarUn article de .
0 commentaire