Desperate Housewives – The Coffee Cup (6.08)

Susan passe au tribunal pour avoir tiré accidentellement sur Katherine et finit par faire des travaux d’intérêt général avec sa rivale. Sans le savoir, Gaby et Lynette sont ennemis d’un jour. La première tente de faire muter l’un des employés de Carlos pour récupérer la place de sa fille à l’école pour Juanita alors que la seconde fait tout pour garder son collègue qui prendra sa relève pendant sa grossesse. Orson soupçonne Bree d’avoir un amant et demande à Angie de surveiller sa femme.

Mary-Alice: There is a coffee shop in Fairview.

Ca devient quelque peu difficile de chroniquer Desperate Housewives depuis quelques épisodes pour la simple et bonne raison qu’ils se ressemblent tous et disent grosso modo la même chose !

Plus que jamais cette semaine, c’est l’enlisement total. Et commencer l’épisode par une ridicule scène de tribunal opposant Susan en veuve noire et Katherine en clone de Jackie Kennedy (oh le chapeau trop laid !), même avec la participation d’une juge des plus amusantes (Gina Hecht) n’est pas là pour nous rassurer sur la suite.

Parce que devinez quoi, on embraye sur… la grossesse de Lynette, encore ! La bonne nouvelle, c’est que c’est la dernière fois qu’elle est traitée sur le ton du mystère. Comme on pouvait s’y attendre, le gros mensonge de Lynette lui explose méchamment à la figure, les Solis n’étant pas du genre à laisser passer une traitrise. Certes, elle a bien mérité ce qui lui arrive, mais je n’ai pas pu m’empêcher d’être triste de constater que Gaby ne soutient pas plus son amie lorsqu’elle comprend tout (a contrario d’Angie avec Bree mais on en reparle plus bas).

Une preuve de plus que la belle Gabrielle est désormais toute entière dévouée à sa famille comme le prouvent ses nombreux efforts pour faire intégrer Juanita dans l’école catholique. J’attendais tout particulièrement ses joutes verbales déjà si fameuses entre elle et le Père Crowley. Et même de ce côté, c’est décevant.

D’ailleurs, les essais de Gaby et Lynette pour obtenir ce qu’elles veulent sont plutôt consternants à commencer par le dîner piège organisé par les Scavo contre Terrence Henderson (Ned Vaughn) et sa femme.

On passe également très très vite sur les aventures judiciaires de Katherine et Susan et sur les tentatives de cette dernière pour égaler les « 5 fois par jour » de Mike et Katherine. Un tantinet pathétique.

On oublie donc et on se focalise sur un duo qui ne fonctionne pas trop mal, en tout cas, qui s’en sort bien mieux que les autres, Angie et Bree. Un peu par hasard, alors qu’elle avait refusé d’espionner Bree pour le compte d’Orson, Angie découvre la liaison de sa collègue et lui sauve royalement les miches. Moment savoureux en perspective. Ce beau geste est d’autant plus étonnant de la part de l’Italienne tellement meurtrie par la trahison de Nick qu’elle le surveille de très près et met la honte à Julie (bien fait) en plein coffee shop.

Ce lieu est donc le point de mire de l’épisode puisqu’il va être le théâtre d’une nouvelle agression, qui laisse à penser qu’elle est le fait de Nick (il a un truc avec les rousses, non ?). Sauf que ce ne sera évidemment pas le cas ! Trop simple !

Allez, on se remue les méninges, Mister Cherry et on nous pond un épisode original pour changer !

avatarUn article de .
2 commentaires