Desperate Housewives – Who can say What’s True ? (8.11)

Susan rencontre la femme et la belle-fille d’Alejandro que son départ a mis dans une situation précaire. Gaby demande l’aide de Lynette pour mener à bien une réunion de travail à la place de Carlos. Toujours refoulée par ses amies, Bree décide de suivre les conseils de Renée et de sortir dans un bar. Ben fait face de gros problèmes d’argent sur le chantier.

Après un épisode de reprise des plus prometteurs, Desperate Housewives repart malheureusement dans ses travers avec ce Who can say What’s True ? bien fainéant d’un point de vue scénaristique. Heureusement que les filles font le show et en particulier Marcia Cross (fabuleuse avec son matelas de piscine en guise de vêtement), car sur le fond, on recycle un maximum.

Si l’on entrevoit un potentiel gâché parmi d’autres, c’est bien l’intrigue de Gaby. Depuis que Carlos est indisponible, plusieurs perches ont été tendues au personnage pour qu’elle prenne la place de son mari à la tête de l’entreprise, ce dont personnellement, je ne doute pas du succès. Non seulement, Gaby arrêterait de tourner en rond, mais en plus Eva Longoria aurait un registre autrement plus intéressant à jouer que ce qu’on lui propose depuis des années. Bien sûr ce serait moyennement crédible, mais c’est Desperate Housewives ! Donc une fois de plus, la série passe à côté d’une belle opportunité et nous sert de la soupe.

Même chose du côté de Lynette qui doit ENCORE gérer l’absence de Tom ! Pour une ancienne working girl, la dame n’est pas débrouillarde, mais clairement têtue, ce que l’épisode se borne à rappeler avec lourdeur avec cette histoire de lumière clignotante. Ça ressemble à une version pas drôle de l’obsession de Monica dans Friends pour un interrupteur dans l’appartement des garçons. Lynette et Gaby étant les deux seules amies à encore s’adresser la parole, la morale de l’histoire veut qu’elles apprennent l’une l’autre de leurs erreurs.

Renée et Bree continuent leur dynamique duo, mais la vraie star c’est bel et bien la rousse que l’alcool désinhibe à nouveau totalement au point de la placer dans une situation des plus cocasses. Et ce n’est apparemment que le début de cette période désinvolte pour Bree malgré la menace qui plane. Rappelons quand même que l’alcool nuit gravement à la santé !

Alors que Susan va se donner bonne conscience en ne se doutant pas qu’elle met les pieds dans le plat, la série se rappelle qu’elle compte aussi des hommes dans ses rangs. Mais si Mike est fidèle à lui-même, on a du mal à reconnaître Ben. Le solide Australien toujours prêt à aider, avec un code de l’honneur, se transforme en une créature opportuniste qui voit en Renée une intéressante vache à lait. Étrange revirement !

En somme, il se passe toujours la même chose derrière les fenêtres des maisons feutrées de Wisteria Lane et c’est quelque peu gênant à 10 épisodes du series finale. Wake up, People !

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires