Dexter – Dex, Lies, and videotape (2.06)
La mère de Rita invite Lyla à diner, ce qui va déboucher sur la séparation de Dexter et Rita. Deb a une nouvelle fois l’impression de passer après son frère quand Landy le demande. La poursuite du Bay Harbor Butcher se poursuit…

Maintenant que Dexter a découvert que sa mère biologique et son père adoptif entretenaient une relation intime, son petit monde est une nouvelle fois chamboulé. Les valeurs d’Harry ne sont plus ce qu’elles étaient, et, selon le conseil de Lyla, il décide qu’il est temps d’être un nouveau Dexter. Cette saison est donc consacrée à la crise existentielle de Dexter, celle dont on se serait bien passé. Cela va aboutir à une rupture avec Rita, alors qu’il finit dans les draps de Lyla. Doakes redevient suspicieux en apprenant que Deb n’est pas au courant des problèmes d’addiction de son frère. La menace des vidéos de surveillances rend Dexter encore plus nerveux. Tout ça pour dire que pour un serial-killer, il ne maitrise franchement pas la situation. On a l’impression à un moment que la perte totale de contrôle va le faire défaillir. Il geint, il se plaint, il se doit d’agir, mais entre sa vie privée, et son devoir d’éliminer à chaque épisode ce qui pourrait mener le FBI jusqu’à lui, le petit jeu auquel on assiste cette saison devient lassant. Il n’y a aucun mystère vu que nous savons très bien qui est le Bay Harbor Butcher, et les enquêtes policières secondaires ne sont quasiment pas présentes.

Deb hérite sûrement de ce qu’il y a de mieux cette saison, surtout quand on découvre que Landy ne demande Dexter simplement, car il ne supporte pas Masuka. Le petit ami de la demoiselle pense même que cette dernière a le béguin pour le fameux agent, alors qu’elle le voit plus comme un père. À ce niveau-là, on balance entre les deux idées, ou un mixte des deux alors ? Le syndrome d’Oedipe, les Américains aiment bien…

Nous devons être à la mi-saison, et le bilan se fait assez sévère. L’histoire lancée cette saison est franchement déplaisante pour le moment, empêchant un quelconque évènement d’arriver. Dexter le tueur s’est transformé en adolescent de 16 ans, devant faire face à la vérité. On en regrette que le support de base, le livre, ne soit pas plus présent.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire