Dexter – The British Invasion (2.12)
La fin de Dexter ne se fera pas entourée de mille explosions. Une fois le problème Doakes réglé, la vie de notre serial killer va être d’assumer complètement, d’embrasser l’existence, puis de régler le nouveau problème : Lila. Si la fin de Doakes était presque programmé, avec le fait qu’on se doutait bien que ce ne serait pas vraiment Dexter qui lui règlerait son compte, celle de Lila met plus de temps à venir, et son aboutissement est de trop.
L’épisode reste de bonne qualité, mais par rapport aux épisodes précédents, il est assez décevant. Tout ou presque de ce qui a été lancé cette saison trouve une solution, sans pour autant que ce soit la bonne.

Lila va donc s’occuper de Doakes pour Dexter, alors Dexter va devoir s’occuper de Lila, pour lui-même, bien qu’il ne l’admette pas. LA vie de Dexter va retourner quasiment à son état normal. Doakes n’est plus un obstacle, Lila ne l’est plus à la fin de l’épisode. Il doit alors maintenant changer ses méthodes. Le Bay Harbor Butcher est mort, Dexter ne peut plus utiliser le même mode opératoire. Ceci sera donc le développement pour la saison prochaine. Comment va-t-il se débarrasser de ses corps ? Comment va-t-il les découper ? Après avoir frôlé de justesse la prison, Dexter va quand même réutiliser son petit procédé de « trophée », ce qui me parait être une mauvaise idée, vu que c’est ce qui a failli le conduire en prison. Nous avons aussi LaGuerta, qui dit accepter que l’affaire soit close, je l’imagine très bien tenter, sur ses heures libres, de blanchir le nom de Doakes. C’est vrai que les preuves sont limitées, mais elle peut au moins réussir à l’innocenter, sans que cela la mène pour autant à Dexter.

Angel est donc tranquille, pensant que c’est grâce à Deb. Deb, justement, qui voit Landy s’en aller. Elle finit par choisir son job à l’homme qu’elle aime. Je ne sais pas si il y aura un retour à sa relation, cela a permis à Deb de réellement évoluer, d’avoir réellement confiance en elle, et d’évoluer dans son travail, de s’améliorer.

Ce n’est donc pas une fin en apothéose. L’histoire du Bay Harbor Butcher est résolu pour nos policiers de Miami, Dexter peut reprendre tranquillement son travail, en ayant gagné dans l’histoire, sa liberté vis-à-vis de Harry. Et peut être aussi de la vie, en soit. Quel beau cadeau quand on y pense…
Cela reste quand même une bonne fin, un bon épisode.