Dexter – Saison 5

3 Fév 2011 à 8:10

Dexter doit faire face aux répercussions de la mort de Rita. Quinn, qui le suspecte d’avoir tué cette dernière, voit sa relation avec Debra devenir plus intime. Le mariage de Laguerta et Batista est en difficulté après une altercation dans un bar avec un autre flic. Enfin, la police de Miami enquête sur une série de meurtres dans le quartier vénézuélien.

Après la conclusion audacieuse de la saison 4, Dexter avait la possibilité de prendre un nouveau départ. La mort de Rita était l’occasion de faire table rase d’une formule de plus en plus routinière, et d’atténuer le côté « familial » des deux saisons précédentes pour revenir à la noirceur psychologique des débuts. Les scénaristes ont finalement pris le parti de la saison de transition, soi-disant celle du deuil pour Dexter.

C’est là la première erreur de cette nouvelle fournée d’épisodes qui ne traitera du sujet qu’au tout début et à la toute fin de la saison, le reste étant ce qu’on appelle en psychologie, un déplacement. Dès lors que Lumen (Julia Stiles) entre en scène, le décès de Rita est refoulé par Dexter, ainsi que par les scénaristes. Cette intrigue est une façon pour le serial killer de réécrire l’histoire, et pour les auteurs de remettre leur travail sur les sentiments de leur héros à plus tard. Il faudra attendre la conclusion de la storyline avec Lumen pour que le deuil ressurgisse et que l’on s’aperçoive qu’il n’a pas été accompli. De façon similaire, l’enquête sur Trinity disparaît mystérieusement en cours de route. Les scénaristes de Dexter seraient-ils des procrastinateurs ?

Ce n’est pas vraiment un reproche aux vues de la maladresse des premiers épisodes qui servent surtout de porte de sortie à Astor et Cody, partis chez leurs grand-parents. De la même façon, l’affaire de la Santa Muerte, bien qu’intéressante, sera mise au placard, n’étant qu’un prétexte pour envoyer Debra au sous-sol déterrer le dossier sur Boyd Fowler qui la connectera avec l’enquête majeure de la saison.

Cela nous amène donc à la grande intrigue de cette saison : Lumen (Julia Stiles). La relation de Dexter avec la jeune femme est en forme de montagnes russes. Dernière victime d’une série de viols, elle est d’abord un poids pour le héros (et le spectateur), lorsqu’elle le voit assassiner son tortionnaire. Elle sera encore plus encombrante lorsqu’elle cherchera à se venger seule. Néanmoins, son association avec Dexter finit par être efficace et plaisante à suivre, une fois que l’un et l’autre décident de se faire confiance, même si cela rappelle beaucoup la saison 3 et son Miguel Prado. Cela correspond au milieu de la saison, la meilleure partie.

La fin est beaucoup moins réussie, entrainant le duo dans une dynamique trop conventionnelle. La série tombera alors plusieurs fois dans le ridicule. C’est dans cette dernière ligne droite que Dexter va revenir à sa formule classique avec le méchant-de-la-saison. Autant le dire tout de suite, Jordan Chase (un Jonny Lee Miller peu inspiré) est un psychopathe bien fade, surtout après Trinity. Le personnage est bourré de clichés, mais sa venue a le mérite de « lancer » la saison. On sent les scénaristes beaucoup plus à l’aise une fois qu’ils sont revenus dans leur cocon formaté.

Car là où Dexter sera victime de la « malédiction de la saison 5 », c’est quand les ficelles apparaissent au spectateur plus grosses que jamais. On sait désormais que quiconque connaît le secret de Dexter doit mourir (Lumen étant là une exception). Il est d’ailleurs dommage de voir que le problème posé par le détective Liddy (Peter Weller) soit réglé aussi facilement, alors qu’il était la seule réelle menace pesant sur notre héros, l’observant discrètement durant une bonne partie de la saison. Tout aussi irritante est la façon grand-guignolesque dont Dexter se sort toujours des pires situations. La facilité scénaristique atteindra son paroxysme lorsque celui-ci traîne un corps dans les hangars à quelques mètres seulement de sa sœur. On oubliera aussi les intrigues soap de Laguerta et Batista, ainsi que l’utilisation grotesque d’Harry, plus fantôme qu’inconscient du héros.

Cette saison reste néanmoins plaisante à suivre, surtout dans sa seconde partie. Le couple Debra-Quinn se révèle étrangement attachant. On apprécie également les questionnements de Dexter sur le futur d’Harrison.

C’est donc une saison décevante de Dexter. À l’image du final, où Debra passe à deux doigts d’apprendre le secret de son frère, la série sombre dans l’autocaricature, faute de vouloir prendre des risques. La routine scénaristique dans laquelle Dexter semble s’enfoncer irrémédiablement permet, paradoxalement, d’offrir un divertissement bien (mais trop) rôdé.

Se procurer la saison 5 de Dexter.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link