Une des cibles de Dexter et Lumen a un accident de voiture alors qu’il transportait les barils contenant les corps des autres victimes. La police est désormais sur l’affaire et les pistes remontent toutes à Cole, le responsable de la sécurité pour Jordan Chase, un homme d’influence.

Après que Dexter et Lumen aient tué ensemble, de manière presque accidentelle, les voilà à la recherche des autres cibles. Le problème est qu’ils n’ont aucune piste. Enfin, cela ne va pas durer longtemps, car les scénaristes n’ont pas l’intention de perdre du temps en construisant une investigation complexe, au contraire. Il n’y a rien qu’un malencontreux accident de voiture ne puisse régler.

C’est certes assez facile et, en plus, ça permet d’impliquer la police, car c’est toujours ce qui arrive à un certain point de toute façon, alors autant encourager ce qui était une fatalité.

Tout ceci va donc faire passer Dex et Lumen à l’étape suivante de leur relation. Ils vont finir par devenir des partenaires. Un concept qui effraya tant le tueur il n’y a pas si longtemps, mais il s’est fait une raison.

Quoi qu’il en soit, nous rencontrons les prochaines victimes : Cole et Chase. Certes, pour le moment, notre duo de vengeurs est uniquement en chasse après Cole, mais Chase apparait comme étant clairement en haut de la pyramide, il est le grand prix de cette saison. Et à bien y regarder, il n’est pas très étonnant qu’arrivé à ce niveau, tous les joueurs soient connus, car c’est souvent ce qui se produit dans la série. La question est alors toujours la même : comment Dexter va-t-il faire pour ne pas juste les tuer maintenant et mettre un terme à la saison tout de suite ?

Il est probable que l’on tourne un peu autour du pot et que d’autres dangers viennent freiner Dexter qui va donc devoir réagir avec précipitation pour se sortir de situations compromettantes, car jouer sur le fait qu’il pourrait se faire arrêter est devenu le ressort dramatique numéro 1 de la série.

Pour aider, il y a le vieux Stan qui se positionne de plus en plus comme étant un obstacle potentiel, même s’il y a certaines hésitations et que, finalement, il pourrait surtout être ici pour nuire à Quinn et à sa relation avec Deb. Il ne devrait pas trop tarder à dévoiler son jeu de toute façon, car nous arrivons au stade où les intrigues vont petit à petit commencer à évoluer de façon à préparer une conclusion qui se voudra mémorable. Enfin, c’est peut-être un peu tôt, mais c’est un peu l’impression que l’on peut avoir quand l’enquête sur la Santa Muerte revient sur le tableau.

D’un autre côté, les affaires de la police, entre les problèmes de couples de Batista et Laguerta et la relation Quinn/Deb, apparaissent presque accessoires, servant surtout à créer un environnement de travail. Ça part alors un peu dans tous les sens et y ajouter les conflits hiérarchiques habituels n’aide pas à crédibiliser le tout.

Mais, de toute façon, comme pour l’épisode précédent, c’est le duo Dexter-Lumen qui parvient à générer un véritable intérêt. Il apporte une certaine fraicheur aux routines du tueur qui a alors moins de place pour subir son éternelle introspection qui se conclut toujours par un blâme bien porté sur son père. Globalement, la chanson a un peu changé et c’est ce qui permet à la saison de relever légèrement la tête. L’ensemble manque tout de même d’intérêt et les facilités prises par le scénario n’aident pas à corriger le tir. Au moins, le visionnage n’est pas déplaisant.