Dexter – Do You Take Dexter Morgan ? (3.12)

Le corps de Miguel est retrouvé et Ramon perd le contrôle. King est toujours en fuite. Le mariage approche.

La saison va se conclure comme on pouvait le prévoir : par le mariage. Mais avant d’en arriver là, il va se passer bon nombre de choses, histoire de pourvoir débute la saison 4 sur du neuf.

On commence par Miguel. Il fallait gérer sa mort et, une fois de plus, Dex va plutôt bine préparer le terrain pour éliminer les imprévus. Un seul reste : Ramon. Le frère impulsif, la bête blessée qu’il faut abattre. De cette intrigue, une chute était compliquée à prédire vu le tempérament du dernier des Prado et la situation actuelle. Tout va s’emboiter de manière assez intelligente et même un peu surprenante. Il était difficile d’imaginer que le tueur finirait par préférer le dialogue à son scalpel, mais ça fonctionne très bien. Beaucoup d’honnêteté qui nous révèle que Miguel était pire qu’on le croyait et que, finalement, Ramon semble libéré, maintenant qu’il est seul.

Ensuite, on a Quinn. Quoi ? Non, en fait, il n’y a jamais vraiment eu d’histoire autour de Quinn. Tout comme pour Angel et son nouvel amour. Il va voir Laguerta pour lui avouer comment il a rencontré l’élue de son cœur, mais Maria a retiré quelque chose de toute cette histoire : il ne faut pas vivre que pour son travail. C’est ainsi qu’elle accepta que Deb obtienne son « Shield ». Celle-ci va d’ailleurs retourner vers Anton, pour de bon. Les choses son plutôt happy, donc, mais il reste King.

Ce dernier a encore une cible en vue : Dexter. L’affrontement entre les deux tueurs est repoussé depuis quelques épisodes, mais était inévitable. Quand cela arrive, c’est presque décevant, car le moment est choisi pour qu’Harry et son fils fassent la paix. La fin de la saison 2 les avait laissés en froid, si je puis dire. L’élève voulant s’émanciper du maitre, mais il faut croire que le code était trop fort, et ne pouvait que les réunir. La fin de King est, à ce niveau, plus qu’accessoire. C’est le détail qu’il fallait régler par obligation.

En fait, ce qui compte vraiment, c’est que tout ça a fait évoluer Dex. Il est serein, acceptant son rôle de père, comme celui de mari. On a le droit à une happy end qui laisse un réel sentiment d’accomplissement.

Cela est presque paradoxal vu que, finalement, la saison a été assez pauvre. Entre Miguel et Dexter, cela a plus que trainé en longueur, l’ADA étant de plus en plus irritant, alors que le tueur ne faisait que se balader les mains dans les poches. Deb a eu le droit à la meilleure intrigue, celle du Skinner, mais cela n’a pas toujours été exploité convenablement. Tandis que le reste des personnages secondaires n’ont pas non plus bénéficié d’histoire consistante. Il y a eut des bons moments, mais rien de suffisant pour occulter le fait qu’il a fallut attendre les 3/4 de la saison pour que cela commence à décoller.

La saison 4 va partir sur de nouvelle base et l’on peut espérer que cela se montre plus captivant.