Dexter et Miguel tentent tous les deux de prendre le contrôle, chacun rassemblant de quoi faire pression sur l’autre. Debra remet en question sa relation avec Anton. Le détective Gianna se fait agresser et Angel apporte à Dexter une clé pour qu’il identifie le coupable.

Dexter : Well, at least I did not teach him how to get away with murder. I’m learning.

Dexter doit payer le prix de son manque de jugeote. Avoir un ami, c’est vraiment quelque chose de surévalué pour lui. Avec l’amigo Miguel, ils vont se lancer dans un petit jeu : celui qui aura le contrôle gagnera.

L’ADA se révèle sûr de lui au premier abord, mais, d’un autre côté, il l’a toujours été, le reste n’était que comédie. Bien entendu, Dex ne va pas se laisser mener par un amateur avec un complexe de supériorité. Il ne lui a pas tout appris, encore heureux, il peut encore reprendre les choses en main, et il va le faire. Mais sur le coup, Mister Prado n’est pas le seul à être trop confiant, car notre tueur préféré n’est pas non plus en manque de confiance personnelle et va régulièrement nous sortir son sourire plein d’arrogance, persuadé de tout contrôler. On pouvait dès lors se douter que son nouvel ennemi n’allait pas battre en retraite aussi facilement. La conclusion de l’épisode est quand même assez inattendue, car même avec son esprit tordu, on pouvait difficilement penser que Miguel irait si loin, et surtout, dans cette direction. Ainsi, plusieurs intrigues viennent s’entrecouper, et il ne reste que deux épisodes.

Du côté de Deb, avec la disparition de King, l’histoire prend un gros coup de mou et se réduit à sa relation avec Anton. Bien entendu, cela ne va pas très bien tourner de ce côté-là non plus, mais bon, ce n’est pas comme si elle était chanceuse en amour, donc on pouvait s’y attendre.

Pour finir, il nous reste l’intrigue sur l’attaque de la petite amie d’Angel. Une fois de plus, il est difficile de savoir où cela est censé nous mener, mais au moins, on a un petit parallèle avec l’intrigue de Miguel qui vient illustrer ce que Dexter aurait dû faire avec lui.

L’épisode n’est pas aussi captivant qu’il s’annonçait, mais revoir Dexter véritablement dans une position dangereuse, avec un but et une proie, cela redonne quand même un petit coup de fouet à l’intrigue. Miguel était insupportable, mais cela joue en sa faveur à présent, car on ne commence à voir qu’une fin pour lui et elle est d’autant plus réjouissante qu’elle inclut sa disparition. En tout cas, la fin de l’épisode est une bonne surprise, un peu d’imprévu dans cette saison ne fait pas de mal, et cela ouvre d’intéressantes perspectives pour la conclusion.