Dexter découvre qu’il est surveillé et remonte la piste jusqu’à la police de Miami. Debra continue de rassembler les morceaux du puzzle qui entoure Jordan Chase et celle qui est après lui.

Avant-dernier épisode de la saison et, comme toujours arrivé à ce stade, les intrigues avancent singulièrement de façon à mettre Dexter le dos au mur.

Nous assistons donc à l’orchestration d’une fin qui suit deux axes fixés dans une même direction, celle de Jordan Chase. Debra n’a plus aucun doute au sujet de la culpabilité du gourou médiatique, mais elle a besoin de preuves avant que le justicier inconnu n’accomplisse sa vengeance. Dexter et lumen savent que Chase est autant après eux qu’ils sont après lui, mais leur attention se tourne soudainement vers Quinn quand ils découvrent qu’ils sont sous surveillance.

Stan trouve enfin sa place dans cette saison, lui qui n’a été qu’une menace obscure et indécise, son timing le transforme en distraction afin de faire monter les enjeux du season finale. Dans un sens, ce n’est pas une mauvaise chose, étant donné qu’à force d’attendre qu’il agisse, il a perdu de son intérêt, semblant alors plus destiné à nuire à Quinn qu’à Dexter. D’un autre côté, toute l’orchestration est bien trop commode pour cette fin de saison, cela enlève une bonne partie du suspens de la chute de l’épisode, car, connaissant la série, on voit comment cela doit se dérouler, avant que ça ne se produise.

Cela dit, si le couple Dexter/Lumen se lance sur une route un peu trop balisée selon les standards du show, il est appréciable de voir Deb être bien mise en avant alors qu’elle est, elle aussi, sur le point d’atteindre sa cible. C’est clairement de son côté que les surprises peuvent arriver, si elles doivent le faire. Ses théories sont justes et elle s’approche de Chase très rapidement. Reste donc à voir si les scénaristes veulent jouer la carte qu’ils font miroiter depuis quelques épisodes, à savoir, qu’elle découvre la vérité sur Dexter. La façon dont elle parle du mystérieux justicier parait nous dire qu’elle pourrait pardonner à son frère, mais, à dire vrai, c’est le mensonge qu’elle risquerait de ne pas digérer – ce qui se passe avec Quinn l’explicite bien. Il y a dès lors deux faces mises en avant et on peut compter sur une bonne synchronisation des prochains évènements pour pousser à la confrontation afin de nous montrer comment elle réagira.

Bien entendu, au milieu de cela, il y a Lumen que l’on pourrait presque oublier tellement elle est instrumentalisée pour les besoins de l’histoire. Sa relation avec Dexter est bien sûr un élément clé, mais elle semble soudainement se transformer en simple pion scénaristique utilisé pour provoquer les évènements de fin. Si elle ne survit pas ou si elle prend le blâme, elle aura au moins servi à Dexter à se remettre de la mort de Rita. On peut donc espérer qu’elle sera plus que ça, même si cela ne se présente pas forcément très bien pour elle.

Quoi qu’il en soit, les enjeux sont parfaitement introduits et ne pourraient pas être plus clairs. Dexter et Debra sont dans la course pour attraper Chase et l’avenir de Lumen pèse fortement dans la balance. Hop a Freighter fait très bien son travail de transition vers la conclusion, et ce, au millimètre près. On attend donc la fin.