Dexter - Remains to be Seen (4.02)

Dexter se réveille dans sa voiture suite à l’accident. Le choc lui a fait perdre la mémoire et il ne se souvient pas de ce qu’il a fait du corps de sa dernière victime. Pendant que Lundy poursuit son investigation au sujet du Trinity Killer, les enquêteurs de la police de Miami doivent faire face à un autre tueur qui met en péril le tourisme de la ville.

Le Season Premiere nous a laissés avec un cliffhanger pas vraiment haletant, car on pouvait difficilement croire que Dexter risquait de se faire arrêter dès le second épisode de la saison. Donc, il n’y avait pas de corps dans le coffre. Le problème, c’est qu’il a perdu la mémoire et qu’il ne se souvient plus où il a mis les différentes parties de monsieur Gomez !

On s’en doute alors, il finira par les trouver à la fin de l’épisode, mais il va stresser jusque-là. Pour jouer encore plus sur la pression de la situation, il ne doit pas dormir à cause du choc dû à l’accident. Un bon moyen de rythmer le déroulement de l’intrigue, même si par moment cela donne l’impression qu’il y a quelques raccourcis d’empruntés afin que tout entre dans le temps imparti.

Dexter étant occupé, ça laisse de la place pour les autres. Si Quinn ne semble pas parti, cette saison encore, à avoir quelque chose d’intéressant à faire, du côté de Debra, les retrouvailles avec Lundy vont pouvoir compenser. Il y a une histoire derrière les deux personnages et elle va bien être utilisée, tenant compte du fait qu’ils ont avancé dans leur vie et que l’ex-agent du FBI n’a que son enquête en tête. Comme toujours, Deb va se retrouver gênée par les conclusions trop hâtives qu’elle a imaginées. Quand va-t-elle apprendre ? Quoi qu’il en soit, Lundy a gardé toute sa présence et se révèle toujours intimidant pour la détective qui tente malgré tout de ne pas le montrer.

Miami est une ville dangereuse, un serial killer tous les ans, ce n’est pas commun, mais quand en plus il y a un voleur qui tue les touristes, on se demande qui peut vouloir y prendre ses vacances. Et c’est là le problème pour la mairie qui pousse alors Laguerta à mettre le turbo. Cette seconde enquête pourrait bien se révéler un appui intéressant sur lequel les scénaristes peuvent compter pour occuper les personnages qui ne servent à rien, et ils deviennent de plus en plus nombreux.

Pendant ce temps, le Trinity Killer piste sa prochaine victime et il n’en restera qu’une seule après celle-là. John Lithgow est peu présent, pas réellement connecté au reste, mais il laisse planer son effrayante présence sur pas mal de scènes.

Remains to be Seen est un assemblement passablement attrayant de débuts d’intrigues qui se battent pour prendre le dessus, sachant que peu en valent vraiment la peine. Le problème ne vient pas du fait qu’Harry ne sert plus à rien, que les histoires d’Angel n’ont plus d’intérêt depuis la saison dernière (celles de Quinn n’en ont jamais eu), ou que la coupe de cheveux de Maria importe peu. Le problème vient du fait que cela devient presque normal d’avoir ce type d’éléments sans intérêt qui s’insinuent dans les épisodes. C’est bien trop superficiel et on a hérité cela d’une saison 3 qui a imposé ce genre de bouche-trou en remplacement d’intrigues secondaires et de développements psychologiques concrets et intéressants.

Le Trinity Killer et le retour de Lundy sont clairement des points forts pour ce début de saison et il faudrait mettre un peu d’ordre autour du reste et permettre à Dexter d’être moins sur le vif afin que l’on ne se retrouve pas à ressentir de l’ennui. Il est encore tôt, Dex a le temps de remonter la barre.