Dexter - Road Kill (4.08)

Dexter découvre que Trinity part en voyage et va donc probablement reprendre son cycle meurtrier. Il décide alors de partir à sa poursuite.

Dexter veut enfin tuer Trinity. Ce n’est pas trop tard, même s’il faut bien avouer que dès le départ on l’imagine mal réellement passer à l’action. Mais d’abord, il faut monter toute une histoire pour créer la situation propice au meurtre.

Voilà donc comment s’organise un petit voyage à Tempa. Une maison à construire, une convention météo, et le tour est joué. Le plus dur à faire et de forcer Arthur à accepter la présente de Dex, et c’est là qu’interviennent les remords qui sont nés du précédent meurtre. Ce qu’on ne pouvait pas voir venir, c’est que ces aveux allaient pousser Arthur à s’ouvrir – pas totalement quand même.

Il fallait justifier le fait que Trinity survive à l’épisode, mais étonnement, il faut attendre la fin pour que cela se produise. Il était sur le point d’y passer, mais ce sera pour une autre fois, pour dans quelques épisodes, quand la saison va arriver à son terme. En attendant, Dexter philosophe sur la question, étudiant les réactions de son collègue serial killer, se découvrant ainsi plus humain qu’il ne le croyait, étant confronté à ce qu’il qualifie de monstre. Une rationalisation qui va un peu à l’encontre de la mentalité du tueur qui ne cesse de justifier le bienfait de ses actes depuis le début de la série. En gros, il a sa propre morale – comme on l’avait bien compris depuis longtemps –, mais celle-ci est en pleine mutation pour devenir plus en adéquation avec celle de monsieur et madame tout le monde. Le hic, c’est qu’en parallèle, ses meurtres ne lui semblent pas comme étant mauvais. Il se permet donc d’éviter une propre remise en question tout en essayant de se convaincre de son humanité. Dexter est-il en pleine désillusion ?

À côté de ça, Deb monte son dossier et le vend à LaGuerta. C’est désormais officiel : il y a une enquête sur le Trinity Killer. Par contre, elle n’en fait pas partie, enfin, pas pour le moment. Le fait est qu’elle va mettre la main sur quelque chose qui cloche et cela va apporter une nouvelle approche de toute l’affaire qui se montre intrigante, même s’il faut bien avouer que si on découvrait que la journaliste est impliquée, je ne serais pas trop surpris. Cette dernière revient à l’assaut une nouvelle fois avec plein d’excuses futiles. La laisser trainer dans le coin comme ça doit avoir une finalité, c’est certain.

Sans pour autant être réellement passionnant, cet épisode se révèle légèrement plus intéressant que le précédent. J’ai une préférence pour ce que fait Deb, Dexter semblant être pris dans un étirement scénaristique bancal. Comme avec Miguel, il est probable que dans tout ça, c’est avant tout une recherche d’évolution du personnage qui sera mise en avant au détriment de l’intrigue générale, ce qui n’a clairement pas fonctionné la saison précédente. Précédemment, les deux fusionnaient vraiment bien, et on pourrait espérer que la fin de la saison va parvenir à combler toutes les lacunes, mais il ne faut pas trop en attendre non plus.