Alors qu’il ressert son étau autour de Jordan Chase, Dexter reçoit la visite surprise d’Astor et d’une de ses amies. Debra est assignée au tri des dossiers et découvre de nouvelles preuves sur les meurtres pour lesquels Boyd Foller a été accusé.

Avant de définitivement lancer Dexter et Lumen sur Jordan Chase, il y avait quelques petites choses à régler.

Le retour-surprise d’Astor va en partie servir à cela, car c’est l’occasion pour Dexter de renouer avec sa belle-fille et de connecter avec ce qu’il voudrait devenir : un bon père. Certes, ce n’est pas vraiment ce à quoi on pense quand l’épisode commence, mais cette direction offre l’opportunité d’explorer un peu plus l’impact de la mort de Rita dans l’évolution du personnage principal. Avec la storyline de Lumen, on avait un peu perdu cela de vue, Dexter privilégiant la chasse avant tout.

Quoi qu’il en soit, Astor va permettre d’emmener le tueur sur une direction inédite, le poussant à ne plus jouer la comédie et, donc, à être un père véritablement concerné. Même Harry est surpris de voir que, finalement, il a ça en lui.

À côté, nous avons Debra qui est coincée au sous-sol – façon de parler –, puisqu’elle doit trier les dossiers. C’est une manière de ramener la grosse affaire de la saison sur le bureau de la division homicide en évitant que ça paraisse grossier. L’investigation sur les frères Fuentes apparait alors de plus en plus comme une diversion et, désormais, on se retrouve avec la dynamique habituelle de la série avec Dexter pris entre la cible et ses collègues qui remontent la piste. Il va devoir jouer la montre une fois de plus et Jordan Chase ne s’annonce pas comme quelqu’un qui va se laisser faire, ce qui promet un peu de mouvements pour les derniers épisodes.

La tension commence légèrement à se faire sentir, mais pas forcément du côté de Stan, car celui-ci est toujours dans une zone assez trouble, en particulier maintenant que Quinn ne veut plus de lui sur l’enquête. Cela dit, il représente encore une menace, mais on peut difficilement évaluer son importance.

Pour finir, le couple Laguerta/Batista entame une réconciliation dans le bon sens, et ce n’est pas nécessairement plus intéressant.

En tout cas, Teenage Wasteland confirme que cette fin de saison est en bonne voie pour redonner à la série une meilleure forme, ce qui, après le début de saison qui peina à choisir sa direction, est plutôt encourageant. On peut juste espérer que les scénaristes ne vont pas nous jouer trop de morceaux connus, car il serait dommage que tout se termine dans l’indifférence à cause d’un manque de prises de risques.