Dix pour Cent Saison 3 : L’agent ne fait plus le bonheur

Fatigués, nos agents de stars ? Après seulement douze épisodes, et malgré une deuxième saison plus laborieuse que la première, on n’attendait pas le retour de cette série pourtant si attachante à un niveau si bas. La routine aurait-elle déjà pris le dessus ?

La comédie, qu’elle prenne place au sein d’une famille, dans un environnement de travail ou qu’elle s’accapare un genre (police, horreur, science-fiction…), bien plus que le drame, est basée justement sur la routine. Celle de Dix pour cent cependant avait l’air de nous promettre, avec les folies, caprices et autres exigences de stars plus extravagantes les unes que les autres, un quotidien toujours surprenant, unique et rocambolesque. Cette saison marque le pas. Souffrant dans son intégralité de problèmes de rythme et de direction, c’est un euphémisme de dire que l’on s’ennuie ferme.

Sans n’avoir jamais été parfaite, il y avait assez dans la série pour s’amuser, s’émouvoir et prendre plaisir à voir ces petits soldats de l’industrie du divertissement se plier en quatre pour satisfaire leurs clients. Résoudre des problèmes d’ego, réconcilier deux actrices fâchées ou (ré)organiser un tournage pour cause d’agenda chargé, le tout en s’occupant de sa vie personnelle, avec ses angoisses, ses secrets, ses tromperies et ses déceptions, il y a là un vrai espace pour la comédie.

Dans cette saison pourtant, rien, ou presque, ne fonctionne. Les acteurs jouant leur propre rôle, à la fois clin d’œil humoristique, mais surtout ressorts narratifs de la progression des personnages principaux, n’élèvent jamais le récit. Jean Dujardin par exemple, cabotine à fond. Cela pourrait être amusant s’il en ressortait quelque chose pour Andrea qui s’en occupe. Mais jamais leurs interactions ne les nourrissent. Tout semble trop préparé, trop écrit et bien trop prévisible.

Le « cas » Dujardin, qui ouvre par ailleurs la saison et en est un reflet global, n’est malheureusement pas isolé, et il faut attendre les épisodes 4 et 5, avec respectivement Isabelle Huppert (toujours aussi cool) et Béatrice Dalle, pour gagner en subtilité et complexité, sans pour autant réussir à retrouver tout à fait le charme des premiers épisodes de la série. Si Dix pour cent s’inscrit comme une dramédie (effort louable dans une production française encore très cloisonnée), l’humour n’est jamais censé être loin. Ici, la plupart des gags tombent à plat. On pourra toujours se raccrocher à quelques punchlines, notamment d’Andrea, mais que d’attente et de longueur pour sourire un peu.

Les enjeux également manquent sérieusement dans cette saison. L’arrivée d’Hicham en saison 2 avait réussi à créer une émulation chez ASK, à savoir souder plus ou moins les quatre agents contre lui. On retrouve Andrea, Gabriel, Mathias et Arlette isolés ou presque, menant leur propre barque. Et malgré l’association de Gabriel et Andrea (dont l’alchimie fonctionne toujours, heureusement) pour une petite intrigue parallèle, celle-ci ne passionne jamais, la faute à une écriture trop hachée et à un traitement bien trop léger, auquel personne ne croit vraiment. Mathias s’en sort à peine mieux, et Arlette doit avoir six répliques sur l’ensemble de la saison…

Les intrigues n’ont jamais été le fort de Dix pour cent, mais les personnages avaient jusqu’ici été le cœur battant de la série. Entre déprime et crises existentielles ou sentimentales, il ne reste plus grand-chose pour susciter un tant soit peu d’empathie. Soit nos agents se trouvent dans la redite (Mathias et Noémie qui renouent), soit pour (re)créer l’émotion, on alambique au maximum certaines situations qui n’en méritaient pas tant (l’accouchement d’Andrea, sérieux ?), et on abandonne toute subtilité et tout réalisme.

L’épisode 6, en forme de réunion générale qui voit nombre de stars vues dans l’ensemble de la série réapparaître, enfonce le clou. Les auteurs tentent encore de faire de l’humour en forçant sur les situations déjà usées jusqu’à la corde ou en s’éloignant de toute cohérence. Le casting 5 étoiles reste anecdotique et les répliques ne font plus mouche.

Une saison 4 qui serait à priori la dernière semble être en route. Cette saison faisant office – déjà – de saison de trop, on peut peut-être se réjouir de voir Dix Pour cent ne pas se conclure sur cette note. Encore faudra-t-il revenir aux bases qui avaient immédiatement fait de la série une des chouchoutes de la fiction française. Au vu de ces six derniers épisodes, cela ne sera pas une mince affaire…

Dix pour cent saison 3, tous les mercredis du 14 au 28 novembre sur France 2, et en intégralité sur la plateforme VOD de francetv.

DIX POUR CENT Saison 3
List Price: EUR 20,06
Price: EUR 19,99
You Save: EUR 0,07
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link