L’hôtel New Yorkais The Inn reçoit la visite du Times venant faire un reportage suite à une récompense fraichement décernée qui place l’établissement en tête des lieux où il fait bon venir séjourner une fois en ville. Une employée va venir saboter tout ça en exigeant de se retrouver à l’accueil pour pouvoir approcher les clients.

Nouveauté de la rentrée prochaine sur le network US FOX, Do Not Disturb, autrefois The Inn, nous parle donc d’un hôtel New Yorkais, ou plutôt de quelques un de ses employés. On pourrait s’attendre à une série à l’ambiance se rapprochant de la série britannique Hotel Babylon, mais elle affiche depuis le début une inspiration du côté de Upstairs/Downstairs, définitivement moins glamour.

Bref, pas de quoi s’enthousiasmer dans tous les cas. Ici, il s’agit d’une sitcom multi caméra a décors réduits. En fait, il y a deux plateaux en tout et pour tout. C’est le pilot, alors peut-être que par la suite, nous aurons l’occasion de voir un peu plus, comme une chambre de l’hôtel, allez savoir.

Les décors font donc assez pauvre, nous convainquant difficilement du prestige revendiqué de l’établissement. De toute façon, ce n’est pas là-dessus que se joue la série, c’est sur ses personnages. Le gérant, les employés, la responsable du personnel…

Le premier épisode nous sert à positionner la place de chacun, mais surtout à justifier pourquoi à l’étage il y a les gens beaux, mais d’une stupidité effarante, et qu’en bas, il y a ceux qui ne sont pas aidés par la nature, mais qui sont gentils. L’humour ne vole pas haut, entre les blagues gay, celles sur l’anorexique de service, l’abruti qui est beau, mais qui se refuse à l’admettre et l’obèse qui ne veut pas comprendre ce qu’on lui dit, on a vite fait le tour. À cela, on ajoute la condescendance du manager, et on a fait le tour de ce qui ne va pas fonctionner longtemps.

Tous les personnages sont caricaturaux au possible. Il ne leur reste plus que les dialogues pour marquer la différence, et là, ça va être difficile.

Ce Pilot est donc loin d’être une réussite. L’humour est bateau, sans saveur et déjà répétitif. Les décors aussi pauvres que l’intérêt des scènes qui y prennent place. Les meneurs du casting sont corrects, mais les seconds ne le sont pas vraiment. Je ne trouve pas vraiment de qualité à citer, à la rigueur, je pourrais tenter de modérer mon propos, mais cela n’en vaudrait peut-être pas la peine.