Doctor Who – Dalek (1.06)

17 Août 2008 à 11:27

Un signal capté par le Tardis conduit le Doctor et Rose en Utah, an 2012, dans un bunker souterrain appartenant à Henry van Satten, millionnaire et collectionneur d’artéfacts alien. Dans sa collection une pièce vivante et bien connu du Doctor…

Pour une série dite familiale, l’épisode Dalek possède un ton et des scènes pouvant quelque peu heurter la sensibilité des plus petits. C’est donc dans une atmosphère un peu différente que l’on plonge, découvrant les traumatismes du Doctor et la part d’ombre qui l’accompagne.

Le Doctor retrouve un ancien ennemi : un Dalek. Fidèle à lui-même, il veut ‘exterminate’, et cela tombe bien, le sentiment est réciproque. Même avec toutes les variations d’humeur auquel nous avons déjà assisté, la réaction du Doctor est ici sans concession et inattendu. La Time War a causé la fin de son peuple, dont il est le dernier survivant, et le Dalek qui se trouve devant lui est dans le même cas. Ce n’est pas suffisant pour le Doctor, qui va aller jusqu’à tenter de tuer son ennemi. Le processus ne va pas au bout, car on l’en empêche, mais ceci est une démonstration assez forte des sentiments que dissimule le Time Lord. Le Doctor est à vif, pourrait-on dire, et celle qui le raisonnera sera Rose. Ses motivations et réactions sont compréhensibles, on voit que le Doctor a souffert et souffre encore de ce qui est arrivé durant la guerre. Pire encore, il est celui qui a entrainé la destruction de son monde, il s’agit alors d’un fardeau bien lourd à porter. Seulement, le Dalek ici présent n’y était pas, et surtout, il change. Malgré son envie de vengeance, de meurtre ou autre, doit-il tuer un être qui n’est plus le même ? On pose alors une question de moralité, de même qu’on y mêle le pardon et le deuil.

C’est donc une plongée dans le cœur meurtri du Doctor, qui se trouve être assez forte, et l’interprétation de Christopher Eccleston n’y est pas pour rien là dedans. Il offre, grâce à son jeu, une riche  complexité à la personnalité du Doctor, tout en réussissant à expliquer ses réactions.  Sa souffrance est palpable, et même dans ses égarements, ses agissements ont un sens.

Dalek possède ainsi une histoire jouant plus sur le plan psychologique,  et qui fait preuve d’une richesse émotionnelle qui n’avait pas encore été exploité jusque là. Au final, il se révèle être sombre et touchant.

Tags : Doctor Who moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link