Doctor Who – Planet Of The Ood (4.03)

Le doctor emmène Donna sur son premier monde alien, dans l’univers des Oods. Mais un terrible secret sur la race humaine va être révélé.

Le doctor et Donna se retrouvent sur un monde inconnu en plein hiver. Où sont-ils ? C’est la surprise, jusqu’à ce qu’ils rencontrent sur leur chemin un Ood agonisant.

Espèce créée dans la nouvelle série, les Oods ont fait leur première apparition dans la saison 2, au cours d’une histoire en deux parties, The Impossible Planet et The Satan Pitt (La planète du diable).
Les intrigues vont se révéler liées dans leur concept, reprenant le phénomène des yeux rouges, signe que les Oods perdent la tête et deviennent violents. Normalement, ce sont de bons petits soldats, servants ou esclaves, au choix. Si ce phénomène était attribué à une bête (Satan), cela va trouver une tout autre explication ici.
Dans tous les cas, le doctor est au 42e siècle, durant le Second Empire intergalactique de la Terre. Pour les fans, la sphère des Oods se situe dans le même système que celle des Sensorites, à laquelle fait référence le doctor (à l’époque du premier doctor en 1964).

L’épisode dans son ensemble est du classique. Pas de révolution ou de grosses surprises, l’histoire se déroule exactement comme on l’attend.

Force et faiblesse en même temps, Donna incarne à la fois l’humain ordinaire, avec des réactions logiques, mais son sentimentalisme jure avec une personnalité qui devrait être beaucoup plus criarde. Son étonnement devant le Ood parait naturel, et il faut bien noter qu’il est toujours surprenant de voir les compagnons de route du doctor être sans gêne quand ils rencontrent des espèces étrangères. Ici, au moins, Donna est sensée. Malheureusement, elle a perdu beaucoup de son dynamisme, et avec, une partie de son charme. Sa sensibilité, et sa façon de s’apitoyer sur le sort d’autrui participent à rendre le tout bien trop moralisateur et gentillet. Cela a beau être une série familiale, le doctor apporte suffisamment de dose de conscience pour toute une galaxie. D’ailleurs, mon avis est qu’avoir une assistante trop chamboulée pour réaliser serait une bonne idée. Ses réactions sont bien trop calculées selon un schéma préétabli.

On se serait aussi bien passé de la référence à Rose, accentué par la musique.

Planet Of The Ood se laisse visionner sans trop de déplaisir, mais on aimerait être un peu pris par surprise.

Tags : Doctor Who moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link