Doctor Who Special Nouvel An : Bonnes résolutions pour la nouvelle année !

La tradition est morte, vive la tradition ! Habituellement, le Doctor revient comme le Père Noël, le 25 décembre avec un épisode thématique. Mais, pour la première fois cette année, c’est sept jours plus tard que Doctor Who revient avec un épisode de Nouvel An et un ennemi bien connu à combattre, alors qu’il s’apprête à envahir la Terre.

olyart.fr
olyart.fr

En ce premier jour de l’année, la Doctor et sa fine équipe reviennent d’une tournée de fêtes pour découvrir qu’un ennemi ancestral se réveille sur Terre. Pendant ce temps, Ryan a des retrouvailles mouvementées avec son père.

Si Chris Chibnall réussit quelque chose depuis son arrivée, c’est ses personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires. On en apprend peu sur les premiers dans cet épisode, mais chaque moment est là pour renforcer la dynamique de groupe qui est désormais bien huilée. Les seconds sont introduits de manière simple et même trop basique (une histoire d’amour), mais Lin (Charlotte Richie) et Mitch (Nikesh Patel) qui les jouent donnent bien le change en les campant avec panache.

Toute la saison 11 a été plombée par la volonté du nouveau showrunner à ne pas se reposer sur ce qui a été fait précédemment. À vouloir être trop frais, il en devenait peu pertinent dans un univers qui existe bien déjà et qui ne peut se contenter d’une approche sociale pour nous garder. Avec cet épisode festif, il semble avoir compris et nous ramène l’élément le plus emblématique de Doctor Who : le Dalek.

Il n’y avait peut-être pas besoin de faire aussi fort, mais ce risque est payant tant il parvient à développer (pour la première fois ?) un récit mythologique digne de ce nom. Une jeune femme est donc parasitée par un Dalek sommeillant sur la Terre depuis le 9ème siècle. C’est alors l’occasion pour Thirteen d’enfin s’inscrire dans la tradition et de donner son discours anti-Dalek, rituel pour chaque incarnation de rencontrer son ennemi juré. Jodie Whittaker ne déçoit pas et délivre peut-être même une de ses meilleures performances de la saison, semblant bien plus investie dans l’histoire que précédemment.

Mitch assiste alors Yaz, Graham et la Doctor pour sauver sa bien-aimée qui est en train d’être transformée par un Dalek. Si cet adversaire a souvent été utilisé, ce n’est pas toujours à bon escient. Mais ici, il parvient à être une menace crédible et judicieuse, dans la droite lignée des épisodes dans lequel R.T. Davis les avait utilisés. Même si la bataille n’est pas aussi épique que l’on pourrait espérer, elle a le mérite de faire revenir UNIT et de créer un vrai danger.

Jusqu’à ses dernières minutes, l’épisode ne relâche pas la tension et c’est aussi en cela qu’il fonctionne pleinement. Contrairement à d’autres, il ne cherche pas à délivrer un message et peut se permettre de résoudre son intrigue dans ses derniers instants, quitte à ne pas réfléchir à ce qui vient de se passer et à capitaliser sur cette fin émotionnelle.

En cela, la confrontation entre Ryan et son père est peut-être mal amenée, mais possède une force bien présente. Le ressentiment exprimé par le jeune homme est logique et méritait de sortir, même si cela intervient trop tard pour avoir toute la pertinence que cela aurait pu avoir. Mais cet épisode, en les plaçant régulièrement au centre, réussit à tout légitimer et à l’intégrer enfin plus adroitement à l’intrigue de l’épisode. Il n’en oublie pas d’être politique avec un second discours à propos du Brexit, une de ses préoccupations essentielles et qui trouve ici une place plus heureuse que dans Arachnids in the UK. C’est cette balance que la saison trouve enfin et qui est à parfaire en saison 12.

Au final, cet épisode de Nouvel An de Doctor Who est moins événementiel dans les standards de la série, mais par son introduction du Dalek et le développement de la famille de Ryan et Graham, c’est peut-être celui qui conclut le mieux la saison, avec de vrais enjeux et une ligne directrice efficace. Si Chris Chibnall pouvait continuer ainsi, on l’en remercie et on passerait un joyeux Premier de l’an, tous les ans !

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link