An Adventure in Space and Time : retour aux origines de Doctor Who

27 Nov 2013 à 10:33

An Adventure in Space and Time : retour aux origines de Doctor Who

1963. Les dirigeants de la BBC demandent à Sydney Newman, directeur de programmes, de créer une fiction destinée aux enfants. Il confie cet ambitieux projet intitulé Doctor Who, et jugé singulier par certains, à Verity Lambert, une jeune recrue qui a du mal à se faire une place.

olyart.fr
olyart.fr

Pour célébrer comme il se doit le 50e anniversaire de Doctor Who, plus longue série de science-fiction au monde, Mark Gatiss, scénariste récurrent sur le show, a décidé de rendre hommage à sa manière en créant une fiction documentaire sur les débuts de la série et du premier interprète du Docteur, William Hartnell.

On se retrouve donc en 1966 sur le tournage de The Tenth Planet, le dernier épisode de William Hartnell. Il s’apprête à faire ses adieux à son public et à son rôle, mais ne semble pas prêt. Intervient alors le TARDIS qui nous renvoie en 1963, au moment où le projet Doctor Who voit le jour. Ainsi, le téléfilm va couvrir les 4 premières années de la série et le parcours conjoint de Verity Lambert, créatrice et productrice du show, et William Hartnell, acteur sur le départ qui voit ici l’opportunité de revenir à quelque chose qu’il aime.

Avec un petit air de The Hour sans véritablement y toucher, An Adventure in Space and Time nous introduit dans l’univers de la BBC au début des années 60. Découvrir la genèse d’une série télévisée est très intéressant bien qu’ici parfois superficiel. Si les tensions entre les différents protagonistes de ce projet sont assez bien retranscrites, on peut déplorer que le travail ne soit pas plus approfondi sur l’importance d’avoir une femme à la tête d’un tel show, par exemple.

Le téléfilm va surtout se concentrer sur William Hartnell, incarné par David Bradley (Harry Potter, Broadchurch). Le mimétisme de l’acteur est impressionnant, tout comme les autres comédiens qui endossent les rôles secondaires. Bradley nous offre un premier docteur bluffant et qui ne se complait pas dans le portrait d’un grand homme. Le parti-pris de nous montrer ses bons côtés comme ses failles le rend encore plus attachant. À l’image de son Docteur, il pouvait être détestable comme généreux. Ses relations avec Carole Anne Ford (aka Susan Foreman aka Claudia Grant) et avec Verity Lambert (Jessica Raine) nous apparaissent réellement sincères.

An Adventure in Space and Time souffre malheureusement de son propos. Il peut être regardé de trois manières différentes. D’abord, du point de vue du spectateur qui suit Doctor Who depuis 2005, le téléfilm permet d’ouvrir la brèche à un possible visionnage de la première série et renseigne sur les prémices de ce qu’il connaît aujourd’hui.  Ensuite, avec le regard de celui qui a tout vu, il s’agit d’un téléfilm à propos de l’acteur, de la série, de la productrice permettant de revisiter l’histoire d’épisodes déjà connus (formidables reconstructions et regards sur les décors de Marco Polo par exemple). Enfin,  pour le néophyte, le téléfilm trouve ses limites. Si sa construction paraît totalement appropriée pour quelqu’un qui connaît la série et pourrait saisir les multiples références (notamment la toute dernière), elle reste bien trop obscure et cryptique pour quiconque n’aurait jamais suivi un épisode de Doctor Who. Ce n’était sûrement pas le but de Gatiss quand il a pensé cet hommage et heureusement. Il aurait été dommage de tout expliquer à l’écran, gommant ainsi toute seconde lecture des événements pour y saisir les clins d’œil.

An Adventure in Space and Time se révèle très sympathique à suivre, bien que parfois un peu superficiel dans sa manière de nous raconter l’époque, puisque celle-ci importe dans le contexte du show. Les fans y trouveront un objet télévisuel à part qui, s’il n’est pas indispensable, peut donner envie de se plonger encore plus dans la série.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link