Doctor Who – Amy’s Choice (5.07)

5 ans se sont écoulés depuis le dernier voyage d’Amy Pond avec le Doctor. Quand il réapparait dans son jardin, il a la surprise de découvrir qu’elle est enceinte. Mais, tout ceci est-il bien réel ?

Rêve ou réalité ? Telle est la grande question que pose le Dream Lord à Amy. Elle doit faire un choix, qui peut aussi se résumer à prendre parti pour l’un des deux hommes de sa vie.

Le scénariste Simon Nye – principalement connu pour son travail dans la comédie – nous expose un concept et un homme (le Dream Lord aka Toby Jones, encore une excellente guest star) plus qu’une véritable idée. Car si l’application est concluante, les explications pour justifier le phénomène semblent on ne peut plus légères.

Quoi qu’il en soit, Amy, le Doctor et Rory vont jongler entre deux mondes : celui dans un Tardis approchant une étoile froide avec une mort congelée à l’arrivée; un autre se situant 5 ans plus tard avec une compagne enceinte jusqu’au cou et des petits vieux terrifiants. La grande question que pose le Dream Lord est : laquelle des deux est la réalité ? Il faut faire un choix avant que la mort ne se charge de nos trois amis.

Pour rendre la réflexion plus compliquée encore – comme si la mise en péril de sa propre vie n’était pas suffisant – l’histoire va avoir pour principale vocation d’opposer les deux mondes, chacun représentant un homme de l’existence d’Amy. La campagne pour Rory et la vie dans le Tardis pour le Doctor. Par-dessus, il y a énormément d’évocation du passé du Doctor – son nom mystérieux et sa façon de traiter ses compagnons de voyage – fait sur le ton référentiel, humoristique, mais aussi extrêmement pessimiste grâce au Dream Lord. Bref, l’épisode essaie d’en mettre beaucoup, tout en misant pas mal sur la carte de l’action.

La force d’Amy’s Choice ne se trouve pas vraiment dans son concept (pas suffisamment travaillé), mais dans le développement de ses personnages. La confrontation entre le Time Lord et le Dream Lord permet une introspection du Doctor, chose qui n’est pas courante, alors que l’épisode pousse Amy à réellement réaliser la place qu’occupe Rory dans sa vie. Il est évident que ce dernier n’est pas là juste pour le décor, et les deux derniers épisodes se sont donc efforcés de nous le faire comprendre.

Enfin, un épisode avec des défauts, mais qui nous offre une belle exploitation de ses personnages.

Tags : Doctor Who Toby Jones moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link