Doctor Who Christmas Special – The Doctor, the Widow and the Wardrobe

25 Déc 2011 à 21:34

À l’aube de la Seconde Guerre mondiale, The Doctor s’écrase sur Terre et reçoit l’aide de Madge. Trois ans plus tard, il décidera de lui rendre la pareille à la veille de Noël, alors qu’elle vient d’apprendre que son mari est mort et ne veut pas que ses enfants le découvrent tout de suite, à ce moment si particulier.

Après Charles Dickens l’an passé, Stephen Moffat s’inspire cette fois du travail de C.S. Lewis pour concocter son histoire de Noël, The Doctor, the Widow and the Wardrobe. Bien entendu, nous nous retrouvons avec des enfants en danger, mais ce coup-ci, ils n’ont pas vraiment besoin qu’on les sauve des monstres.

Tout débute par une introduction comique qui nous permet d’être présentés à la compagne officielle de l’épisode, Madge, qui est jouée par Claire SkinnerAmy et Rory sont en congé. On va ensuite faire un petit saut dans le temps de trois ans afin que l’aventure commence. Bon, il est tout de même nécessaire de patienter un quart d’heure pour que l’on entre réellement dans le vif du sujet, avant cela, The Doctor essaie d’être le plus exubérant possible et reçoit un coup de main de la part de Murray Gold. On peut toujours compter sur lui pour en faire trop.

Cela dit, c’est Noël, on a tous trop mangé et on est trop fatigué pour vraiment prendre le temps de s’énerver contre ça, il faut bien tenter d’entretenir l’esprit des fêtes.

Quoi qu’il en soit, Madge et ses enfants se retrouvent embarqués dans une fable pseudo-écologique dangereuse, mais étonnement simple pour du Moffat. Il semble que pour les fêtes, il a opté pour une intrigue basique qui mise avant tout sur une approche émotionnelle. L’idée de base est de réunir une famille, car à ce moment précis de l’année, il ne peut pas en être autrement. Le message est donc fortement de circonstance.

Au milieu, on trouve des concepts intéressants avec un design qui l’est tout autant – les arbres humanoïdes sont du plus bel effet. Il y a également des guests stars qui ne sont de passage que le temps de 2-3 scènes (Bill Bailey et Alexander Armstrong), ce qui est presque dommage.

En tout cas, il faut retenir que cette fois encore, The Doctor finira par mettre la main sur l’esprit de Noël à la toute fin, et versera même une larme de joie, ce qu’il ne pensait plus possible – Miracle de Noël !

Pour son deuxième Christmas Special, Stephen Moffat ne délivre donc rien d’innovant, mais parvient à jouer sur les bonnes cordes pour être en accord avec la thématique de la saison. C’est sympathique, ça se laisse regarder sans déplaisir, mais ça rappelle un peu trop à quel point Russell T. Davies était doué quand il s’agissait d’écrire des épisodes de Noël mémorables et jubilatoires.

Tags : Doctor Who Claire Skinner moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link