Doctor Who – Cold Blood (2) (5.09)

Le Doctor et Nasreen se trouvent au coeur de la cité des Silurians. Ils vont rapidement se faire capturer, mais le Doctor ne perd pas espoir d’établir un contact entre les deux races pour la paix. Celle-ci dépend du groupe resté à la surface, détenant une prisonnière Homo reptilia.

À vos risques et périls ! La critique contient de gros spoilers sur la fin de l’épisode.

Cold Blood vient nous apporter la conclusion de l’histoire qui ramenait les Silurians dans la nouvelle série Doctor Who. Après une première partie sympathique, mais manquant un peu de force, la suite va confirmer cette tendance.

Le Doctor va donc se trouver au cœur de la cité de Silurians, où des discussions et des confrontations auront lieu. Les oppositions qui se créent entre espèces ou même entre membres d’un même groupe se montrent être trop prévisibles et n’offrent aucune surprise. En fait, c’est simple, le déroulement est extrêmement basique, et les développements qui vont avec sont trop légers et peu fouillés. L’histoire en elle-même ne réussit pas à délivrer plus qu’un divertissement honorable, ne réussissant pas à trouver dans les Silurians suffisamment de profondeur et de complexité pour être plus.

Les Silurians sont donc une espèce au potentiel clairement limité, et la fin va être vite bâclée pour renvoyer rapidement cette mésaventure aux oubliettes et ramener sur les devants de la scène « The Crack in the Universe ». Cette fois-ci, le Doctor passe quelque peu à l’action, pour en savoir plus, mais cela manque singulièrement de sophistication. Maintenant qu’on ne joue plus trop la carte du mystère, mais celle du danger bel et bien présent, on ne peut pas dire que l’apparition des cracks soit des plus habiles.

À la différence des Weeping Angels, les Silurians ne passent pas au second plan, mais ce n’est pas pour cela que les derniers évènements n’ont pas pour fâcheuse conséquence de rendre bien pâle l’aventure qui vient de se dérouler. Celle-ci se conclut par la perte de Rory, dans tous les sens du terme, avec seulement le Doctor pour se souvenir encore de l’existence du jeune homme. Cette ‘mort’ (car j’avoue qu’il m’est difficile de concevoir la disparition totale du personnage) n’a quasiment aucun poids dramatique dû au crack in the universe. Certes, c’est une belle illustration du danger, montrant une distinction importante entre le Doctor – qui se souvient – et Amy – qui oublie rapidement l’homme de sa vie – mais le poids émotionnel est totalement absent. Dans ces conditions, on peut déjà concevoir que la résolution de l’affaire remettra l’univers en place – et Rory, dans l’histoire. Je spécule légèrement, mais il serait bien triste de voir le personnage disparaître ainsi.

Au-delà des dernières 5-10 minutes de l’épisode, Cold Blood n’est pas un épisode particulièrement mémorable. Il offre une dose de Doctor Who, mais c’est principalement tout ce qu’il fait.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link