Doctor Who – Dinosaurs on a Spaceship (7.02)

En compagnie de la reine Egyptienne Nefertiti, de l’explorateur John Riddell, d’Amy, Rory et du père de ce dernier, le Doctor se rend sur un vaisseau qui est destiné à se crasher sur la Terre dans 6 heures dans le but d’éviter sa destruction. Et, il y a des dinosaures…

Dinosaurs on a Spaceship est le genre d’épisodes qui naissent autour d’une simple phrase (ici le titre) qui semble être sorti de nulle part, mais qui parait juste être trop cool pour ne pas être exploité. Et tant qu’à faire, le scénariste Chris Chibnail a dû se dire qu’il ne servait à rien de faire dans la demi-mesure ; après tout, avec des dinosaures sur un vaisseau, il n’y avait pas de raison de ne pas totalement se lâcher.

Le résultat est un bordel sans fin qui aligne les idées les plus ridicules ou les plus délirantes, tout dépend du moment et de son seuil de tolérance. Le gros avantage de Dinosaurs on a Spaceship se trouve sûrement dans son casting, les acteurs paraissent s’amuser comme des petits fous et c’est au moins contagieux. Tant mieux pour eux, car question matériel, il n’y a pas de quoi se casser une dent. En effet, si le Doctor se construit un petit gang pour l’occasion, l’exploitation de ce dernier apparait très vite limitée et presque une excuse pour montrer l’assurance acquise avec le temps par Amy et Rory.

Le couple gagne d’ailleurs singulièrement en prestance ici, décidé à mener leurs vies sans se laisser submerger par les allers et venues du Doctor. Après une reprise qui ne laissait rien planer sur l’avenir des compagnons, Dinosaurs on a Spaceship a le mérite de faire directement allusion, à l’aide d’une ou deux scènes, au départ imminent d’Amy et Rory.

À leurs côtés, on retrouve la reine Nefertiti (Riann Steele) et l’explorateur John Riddell (Rupert Graves) qui viennent avant tout compléter un tableau coloré. Surtout, il y a Brian Williams (Mark Williams), le père de Rory, embarqué dans cette aventure par mégarde par le Doctor qui va vite, voire trop, se fondre dans le décor. Notre Time Lord doit avoir un don pour dégoter les gens qui ne pètent pas les plombs aisément, Brian acceptant assez bien l’idée du voyage dans le temps et l’espace et de se retrouve sur un vaisseau avec des dinosaures.

Si l’épisode n’était déjà pas suffisamment chargé comme cela en personnages, un pirate nommé Solomon (David Bradley) et ses deux robots (doublé par David Mitchell et Robert Webb) vont venir s’ajouter dans le but de faire monter des enjeux qui n’ont aucun poids – ou presque – sur l’intrigue.

Dinosaurs on a Spaceship est une collection d’idées diverses et variées qui semblent avoir été assemblées ensemble sans logique particulière, si ce n’est donner le jour à un épisode déluré. Pour le coup, le début se montre plutôt difficile, avant qu’un bon rythme soit trouvé et donne le jour à une histoire qui est clairement du n’importe quoi, mais qui est aussi fun.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link