Doctor Who – The Doctor’s Wife (6.04)

Le Doctor reçoit du courrier de la part d’un Time Lord. Il s’empresse de répondre et quitte l’univers pour arriver sur une planète étrange où le TARDIS se voit retirer son âme. Il part alors à la recherche des Time Lords qui pourraient s’être réfugiés là, mais il va trouver toute autre chose à la place.

Neil Gaiman prend les commandes du TARDIS le temps d’un épisode – originellement prévu pour la saison 5. Le célèbre auteur a concocté une histoire des plus ambitieuses dont la majorité des twists est là pour placer au cœur de l’intrigue le personnage qui est présent depuis les origines de la série, mais qui n’a jamais eu l’opportunité de s’exprimer : le TARDIS.

Tout commence par un courrier utilisant le vieux service postal des Time Lords – dirons nous. Une petite surprise donc, car il ne faut pas oublier qu’il n’y a plus qu’un seul Time Lord dans l’univers. Ça tombe plutôt bien, étant donné que The Doctor et ses amis vont quitter l’univers pour répondre au message de détresse qu’ils viennent de recevoir.

Tout ce qui entoure les Time Lords est assez prévisible, mais cela sera vite excusé par Amy qui nous rappelle que quand il devient émotionnel, The Doctor commet des erreurs. Il se montre donc légèrement long à la détente, surtout avec Idris qui se révèlera n’être autre que le TARDIS en personne.

Suranne Jones endosse le rôle avec brio, s’imposant comme une sorte de sidekick ultime pour The Doctor qu’elle connait depuis des siècles. C’est d’ailleurs l’occasion de réviser quelques classiques de la série en revenant sur le moment où le Time Lord s’est emparé de son moyen de transport.

Rapidement, la relation entre les deux personnages va devenir la première source d’énergie de l’épisode, délivrant autant d’humour que d’émotions. Cela n’empêchera pas Rory et Amy de jouer leur part dans l’aventure, persécutés par la voix de Michael Sheen et perdus dans l’immensité d’une boite qui semble ne jamais arrêter de s’agrandir de l’intérieur.

The Doctor’s Wife est un titre plutôt trompeur, mais est un épisode des plus divertissants qui offre au TARDIS une place de choix, l’extirpant de son éternel rôle de simple décors/commodité scénaristique pour lui donner l’opportunité de dire ce qu’elle pense de toute cette aventure. Matt Smith et Suranne Jones forment un duo à l’alchimie palpable et ils s’amusent suffisamment pour que ça devienne communicatif. Le seul bémol dans l’ensemble vient des allusions à la grande storyline de la saison qui nous sont imposées avec un manque de subtilité croissant.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link