Doctor Who – The Girl Who Waited (6.10)

Alors que le Doctor emmène Amy et Rory en vacances sur Apalapucia, ils atterrissent dans un lieu où le timelord ne peut se rendre. Amy se retrouve bloquée sur place et, quand Rory arrive pour la sauver, il ne trouve qu’une version de sa femme ayant passé pratiquement 40 ans toute seule.

Avec ses épisodes mythologiques qui prennent des proportions épiques, cette saison de Doctor Who mise de plus en plus sur une approche minimaliste pour ses aventures indépendantes. Ici, on a ainsi droit à une intrigue qui implique uniquement le Doctor, Amy et Rory, et ce, dans un nombre de décors assez réduit.

L’idée de base est de clairement isoler le Doctor de ses compagnons de route en le cloisonnant dans le Tardis. C’est à Rory tout seul que revient la tâche de sauver sa femme. Mais voilà, il y a un twist. Il n’est pas seulement question de s’arrêter, d’esquiver quelques robots mal intentionnés, et de repartir. Il se trouve que le lieu du sauvetage est le bon, mais pas l’année.

On a donc le droit de découvrir une Amy qui a vécu en isolement durant plus de trois décennies. À partir de ce moment-là, l’histoire change de ton, car on joue avec des principes scientifiques qu’Amy connait bien : pour sauver la jeune Amy, il faut effacer l’existence de la seconde.

En plus d’explorer les conséquences possibles liées au comportement parfois trop aventureux du Doctor,  The Girl Who Waited offre une tribune parfaite pour mettre en avant la relation entre Amy et Rory. Si le couple a occasionnellement pu paraitre un peu fragile, cette saison, chaque occasion a été saisie pour illustrer la réalité de leur amour. Ici, on atteint le paroxysme en utilisant Rory comme étant l’élément qui changera tout. Il a traversé les siècles pour la sauver, maintenant c’est elle qui défie les lois de la physique pour être réunie avec lui.

Tout ceci est impeccablement maitrisé, avec des enjeux qui embrassent pleinement les composants sci-fi de l’histoire qui les rendent crédible. On peut donc regretter que les robots apparaissent moins menaçants qu’on voudrait nous faire croire, que le maquillage d’Amy version +36ans est un peu moyen, mais surtout que quelques dialogues tirent vraiment trop dans le mélo.

À part cela, The Girl Who Waited se révèle efficace dans la mise en œuvre de son concept et offre de cette manière l’occasion à Rory et Amy de prendre les dessus sur le Doctor afin de montrer qu’ils ont bien gagné une légitimité dans le show. Il est juste dommage que l’impact sur le couple de la disparition de bébé Melody ne soit toujours pas réellement traité.

Tags : Doctor Who Imelda Staunton moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link