Doctor Who – Victory of the Daleks (5.03)

Le Doctor et Amy arrivent en pleine Seconde Guerre mondiale après un appel de Winston Churchill. Sur place, le Time Lord découvre que les Daleks sont une arme secrète de Churchill qu’il compte utiliser pour gagner la guerre.

Doctor:  Don’t mess with me, sweetheart.

Les increvables Daleks sont de retour, refusant de nous offrir une seule saison de paix. Cette fois-ci, ils ont joué les petits vicieux, manipulant les êtres humains avec grande classe pour obtenir ce qu’ils veulent : la venue du Doctor.

C’est ainsi que l’on se retrouve pendant la Seconde Guerre mondiale, avec Winston Churchill bien décidé à battre l’ennemi. Celui-ci n’est pas le Dalek, mais Adolf Hitler. Les aliens se révèlent être au départ les alliés.

Ce début va fournir l’occasion d’exposer quelques petites choses non négligeables. D’abord la perte de mémoire d’Amy, ne se souvenant plus des Daleks, ce qui est clairement plus important pour la suite de la saison que pour l’épisode en lui-même; ensuite la haine du Doctor envers son ennemi de toujours, allant même jusqu’à la violence.

Quoi qu’il en soit, Victory of the Daleks va souffrir d’avoir une construction trop similaire à son prédécesseur, The Beast Below. En plus de posséder une figure historique, le Doctor et Amy vont une nouvelle fois être séparé pour chacun jouer un rôle significatif dans le déroulement de l’intrigue. Jusqu’aux retrouvailles où, encore une fois, Amy – qui semble n’avoir peur de rien – prouve sa valeur.

Cela n’aide pas singulièrement le nouveau duo, qui peine à se créer, les personnages étant clairement développés indépendamment. Même si l’épisode a été écrit par Mark Gatiss, Moffat a clairement la sale habitude de séparer le Doctor et sa compagne. Si le temps d’un ou deux épisodes, ce n’est pas gênant, cela est en train de devenir un obstacle à la création d’une dynamique solide et des liens affectifs que l’on doit développer pour eux.

Malgré cela, l’épisode fournit pas mal en action. Si le point de départ pour ramener les Daleks est plus que discutable, l’histoire a l’avantage de fournir tout ce qu’il faut pour rétablir comme il se doit les ennemis du Doctor, en même temps que le développement de quelques jouets. Les scènes dans l’espace avec notre Time Lord face aux Daleks (multicolores ou non) se révèlent assez engageantes,  bien que j’ai toujours préféré nos ennemis moins bavards (c’est sûrement pour cette raison toute particulière que ma préférence va aux Cybermen).

Victory of the Daleks est un épisode un peu trop manichéen, mais qui se révèle plaisant à suivre. La relation entre le Doctor et Churchill est entrainante, et l’ennemi juré du Time Lord a soigné son retour pour que celui-ci signe le début d’une longue série d’épisodes.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link