Dollhouse - Getting Closer (2.11)

Echo est décidé à stopper la Rossum Corporation, pour éviter la fin du Monde. Pour cela, elle a besoin de Caroline, seulement l’empreinte de cette dernière a été abimée. Ballard part alors chercher Bennett pour qu’elle apporte son aide à Topher, alors qu’il lutte en même temps sur les derniers évènements qui l’ont touché. Le Dr. Claire Saunders revient à la Dollhouse en compagnie de Boyd.

Les fêtes de Noël avaient de nouveau mis en stand-by Dollhouse, alors qu’il ne restait plus que 3 épisodes. La Fox repasse alors au rythme d’un épisode par semaine pour nous mener vers la conclusion définitive de la série.

Après les évènements et révélations fournies dans The Attic, Echo n’a qu’un but : ramener Caroline. Cette perspective ne l’enchante pas, mais elle a besoin du savoir de cette dernière pour mener sa mission à bien, et prévenir la fin du monde, rien que ça.

Seulement voilà, le retour de Caroline n’est pas prévu pour tout de suite, et il va falloir trouver quelques parades pour repousser l’échéance. Des problèmes techniques vont alors s’y mêler, entrainant un retour : celui de Bennett. Avec elle, nous aurons le droit à pas mal de scènes jouant un peu la carte de la comédie, aidée par sa relation avec Topher. Elle ne sera pas la seule à revenir, car nous voyons aussi Saunders – qui n’était en fait pas très loin – refaire son apparition, ainsi que, pour une courte durée, Dominic, échappé de l’Attic. On sous-entend qu’on devrait avoir besoin de lui par la suite, ce qui par conséquent, laisse supposer qu’il sera là pour la fin. Savoir s’il va survivre est une autre question. Nous avons aussi dans une bien moindre mesure, car quasiment non exploité, November/Mellie, qui devrait possiblement trouver son utilité plus tard. Du moins, on l’espère.

Alors que Rossum menace de venir remettre de l’ordre, et que tout le monde s’attend à les voir faire leur apparition, nous jonglons entre présent et passé, pour nous expliquer comment nous en sommes arrivés réellement là. La relation entre Bennett et Caroline nous est explicitée, ainsi que, finalement, comment Caroline s’est retrouvée en doll. Du moins, c’est ce que nous laisse supposer la fin. Pour agrémenter le tout, l’intrigue va jouer sur pas mal de twists et de retournements de situations plus ou moins bien gérés. Il nous manque quand même quelques données autour des motivations de Caroline – au-delà de sa personnalité idéaliste et militante.

Avec des retours et une mise en avant non négligeable de Bennett, quelques personnages se retrouvent sur le carreau. Ainsi, on élimine rapidement Sierra et Victor en trouvant une excuse un peu moyenne, mais qui tient la route, pour justifier leur absence. D’une certaine façon, cela devrait servir pour la suite. Il vaut mieux ne pas voir que mal exploité, on peut dire, et Ballard illustre assez bien ce phénomène, trouvant difficilement sa place au cœur de l’intrigue, luttant psychologiquement à cause de ce dont il a été victime, mais cela le fait relayer au second plan et il n’a pas de rôle à jouer à l’heure actuelle. Ce qui est quand même dommage quand on songe au fait que tout ce qu’il voulait au départ, c’était faire chuter la Dollhouse.

Après nous l’avoir annoncé, après nous avoir fait attendre, nous terminons donc avec l’arrivée imminente de Caroline, qui ne fera alors réellement surface qu’au prochain épisode.