Autres séries

apartment 23 1x01 Dont Trust the Bitch in Apartment 23   Pilot (1.01)

Jeudi 12 avril 2012 à 9:15 | 0 commentaire | | | |

Don’t Trust the Bitch in Apartment 23 – Pilot (1.01)

 Dont Trust the Bitch in Apartment 23   Pilot (1.01) Dont Trust the Bitch in Apartment 23   Pilot (1.01)par .

June arrive à New York pleine d’espoir, préparée à vivre un rêve qui s’apprête à devenir une réalité. Malheureusement pour elle, elle se retrouve au chômage et à la rue. Elle trouve rapidement un nouvel appartement avec Chloe, une jeune femme bien sous tout rapport, enfin, au début.

Nouvelle comédie ABC, Don’t Trust the Bitch in Apartment 23 nous entraine dans la vie de June qui s’installe à New York en pensant que son plan de vie se concrétise merveilleusement bien. En quelques minutes, elle va apprendre de grandes leçons et se trouver une colocataire horrible qui lui veut tout de même du bien… à la fin.

publicite

L’idée parait être dans un premier temps de jouer sur les oppositions. June est l’anti-Chloe par excellence, mais leur relation évolue rapidement et la jeune blonde s’adapte sans trop perdre de temps. On peut donc logiquement se demander où on est censé aller à partir de là, et ce pilote nous donne ainsi une ébauche de réponse, puisqu’il semble que June soit destinée à suivre la voie tracée par Chloe pour apprendre à remonter la pente et à devenir autonome.

En attendant que cela se concrétise, nous avons le droit à un épisode introductif qui se veut accrocheur en jouant la carte de l’impertinence. Cela dit, c’est tout de même plutôt gentil et tout s’appuie dès lors sur les légères excentricités qui définissent les personnages. Bien entendu, celui qui sort du lot est James Van Der Beek qui nous offre une version alternative de lui-même se reposant sur une pointe d’autoparodie.

Pour les autres protagonistes secondaires, on en est encore au stade de l’esquisse, mais cela s’annonce relativement convenable bien que légèrement redondant. De toute façon, ce sont June et Chloe qui mènent la danse et le duo fonctionne assez bien au premier abord, même s’il ne serait pas désagréable que Krysten Ritter n’abuse pas trop de ses mimiques habituelles.

Au final, ce pilote de Don’t Trust the Bitch in Apartment 23 fait son travail d’exposition de manière plutôt convenue. L’ensemble n’a d’ailleurs que l’apparence d’un show qui se veut irrévérencieux et ne parait pas en position de promettre plus qu’un divertissement sympathique. Dans cette optique, il n’y a par contre pas grand-chose à redire, cela se regardant sans déplaisir et c’est gentiment coloré.

Partager cet article

publicite
52 queries. 0,840 seconds.