Downton Abbey Saison 4 : faire son deuil

Downton Abbey saison 4

Six mois se sont écoulés depuis le décès de Matthew et Lady Mary ne va pas mieux. Lord Grantham et Branson s’opposent sur la gestion du domaine, alors que Cora doit engager une nouvelle femme de chambre pour succéder à Miss O’Brien. Molesley est à la recherche d’un emploi et les habitants de Downton tentent de lui apporter son aide, alors que les sentiments amoureux compliquent les relations dans la cuisine.

Suite au départ de Dan Stevens et de la mort de Matthew lors de l’épisode Un château en Écosse, cette saison 4 de Downton Abbey se devait de poursuivre sa route sans ce dernier. Ajoutons à cela la perte de Lady Sybil au cours de la saison précédente, et la dynamique générale du show aurait pu s’effondrer sous le coup de ses deux pertes majeures.

Bien logiquement, le deuil se doit d’être fait, mais judicieusement aussi, Julian Fellowes fera un bond de six mois dans le temps qui aide à laisser derrière le plus difficile. De là, il ne sera question que d’aller de l’avant ; cela a toujours animé à un certain degré la série, bien que, si des progrès ont lieu (la machine à coudre, l’arrivée prochaine du réfrigérateur !), ils n’ont jamais réellement bouleversé la vie à Downton de façon importante.

Fellowes ne compte pas prendre de risques quoi qu’il arrive, comme le démontre la romance entre la jeune Rose et Jack Ross, un chanteur et musicien de jazz noir. La famille Crowley restant bien sous tous rapports, il n’y a que les valeurs de l’époque pour compliquer la vie de ce couple fraichement formée et auquel trop peu de temps sera consacré pour devenir vraiment tangible. Au moins, Rose aura su trouvé sa place au sein de cette quatrième saison en y injectant un peu de naïveté et de joie propre à son âge.

Plus controversé reste sans aucun doute le viol d’Anna à Downton, entrainant de nouveau le couple Bates dans une épreuve difficile – car semble-t-il, ils ne peuvent pas être heureux trop longtemps. On ne peut pas dire que le ton général de la série se prête à une telle storyline et son traitement en souffrira grandement. Si Joanne Froggatt véhicule la détresse de son personnage de façon palpable, le sujet sera traité avec trop de distance et un manque d’approfondissement qui empêcheront vraiment le crime commis de prendre l’ampleur qu’il aurait méritée d’avoir. Tout le monde réagit comme on peut s’y attendre, les honneurs revenant à Mrs Hughes qui brillera d’un bout à l’autre de la saison dans le rôle de celle qui apporte son aide et ses conseils à son entourage.

Cette saison 4 de Downton Abbey peinera tout de même à prendre forme et il y aura aussi un grand penchant pour les potentielles grossesses imprévues. Cependant, la série s’installera solidement dans des routines majoritairement efficaces dans sa seconde partie de saison pour faire tranquillement évoluer ses intrigues et fournir aussi multiples dialogues ciselés. Entre Mrs Patmore qui n’aime pas le progrès, Molesley qui finit par voir le bon côté des choses, la nature machiavélique de Thomas, la répartie plus cinglante de Daisy et l’excellente dynamique entre Isobel et Violet, les épisodes se déroulent avec entrain. On pourra cependant regretter le retour peu probant d’Edna, surtout que Baxter, qui prendra sa suite, trouvera plus aisément sa place dans la série.

Upstairs, Lady Mary se relève tout au long de la saison pour prendre ses responsabilités et faire tomber sous son charme froid bien des hommes. Les prétendants se multiplient pour donner le jour à différentes scènes cocasses, Fellowes s’amusant lui-même de la faire courtiser par plus d’un bon parti à la fois. De quoi rendre jaloux ! Dire qu’à côté, la pauvre Edith se retrouve une nouvelle fois en mauvaise posture – une histoire qui ne trouvera pas vraiment de conclusion à la fin.

Au final, on peut reprocher à cette saison 4 de Downton Abbey un certain manque de prise de risques (à l’exception du viol donc) et de se montrer presque ronronnante. Pour autant, après les récentes pertes, ce n’est peut-être pas la plus mauvaise des choses, au contraire. À l’image de la gestion du domaine qui doit être adapté à son époque pour se poursuivre, la famille reprend vie progressivement et naturellement, tandis que les sentiments se bousculent et quelques drames surgissent pour compliquer le quotidien à différents degrés. On obtient ainsi une saison qui se révèle charmante à suivre.

La saison 4 de Downton Abbey est disponible en DVD (avec l’épisode de Noël de 2013, The London Season).

Nous profitons de la saison estivale pour faire une rétrospective Downton Abbey par saison. Cet article a été mis à jour pour l’occasion.
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link