Downton Abbey : Une question de succession nous introduit à la famille Crawley (Pilote Rétro)

avatarun article de :
publié le :
27 juin 2015 à 12:32
votre opinion :
0 commentaire

Downton Abbey Saison 1, Episode 1

Downton Abbey fermera définitivement ses portes à la fin de cette année 2015 – après une sixième saison et un dernier épisode à Noël. Avant de découvrir les ultimes épisodes, on retourne au moment où tout a commencé, avec le pilote.

Création de Julian Fellowes, Downton Abbey se présente dès le début comme une version télévisée de Gosford Park sans le meurtre. La série raconte le quotidien des Crawley, une famille aristocratique, et de leurs domestiques, à l’ère post-édouardienne.

Diffusé sur ITV le 26 septembre 2010 et suivi par 9.25 millions de personnes, le premier épisode de Downton Abbey commence avec une tragédie : le naufrage du Titanic. La perte des deux héritiers qui se trouvaient sur le bateau modifie à jamais la vie des Crawley.

Le nouvel héritier de Downton, à savoir Matthew Crawley, ne fait son entrée que dans le second épisode. Fellowes le garde pour sa première heure éloignée, choisissant volontairement de ne pas l’utiliser pour nous faire faire le tour du propriétaire. Au lieu de cela, on rencontre ceux qui peuplent la demeure pour avoir une idée plus précise de ce qui va l’attendre par la suite.

Avant tout, ce premier épisode de Downton Abbey se charge de mettre en scène un univers où tout est régi à la minute près ou presque. Chaque personnage a une place à tenir et c’est bien celle-ci qui aide alors à trouver ses marques très vite.

On ne peut que se replonger avec une certaine nostalgie dans ce début de série, douce époque où la romance entre Bates et Anna pointait le bout de son nez et n’était pas gâchée par une affaire judiciaire sans fin. La chaleureuse et attachante Sybill faisait le pont entre la plus que froide (mais moins drôle) Mary et la déjà incomprise Edith. William était encore parmi nous et Daisy avait encore beaucoup à apprendre. Surtout, Thomas complotait déjà à plein régime, alors aidé par O’Brien.

Ce premier épisode de Downton Abbey posait des bases solides pour la suite. On y retrouve tous les ressorts scénaristiques qui feront le sel des saisons à venir – pour le meilleur et pour le pire. Alors que la danse existante entre le haut et le bas est mise en scène avec brio, les éléments plus soapesques sont légèrement hors de contrôle et ne font pas toujours mouche. C’est tout particulièrement le cas avec la chute de l’histoire du duc de Crowborough, incarné par Charlie Cox – qui est aujourd’hui Daredevil. Si son arrivée à Downton en tant que prétendant pour Mary et permet de montrer la jeune femme sous un autre jour, les enjeux purement financiers et de mariage sont articulés avec bien moins de finesse que le reste et on se retrouve avec une conclusion expéditive.

Reste que les dialogues piquants étaient déjà au rendez-vous et n’étaient pas réservés qu’à Violet. La valse entre les personnages, que ce soit dans les couloirs ou verbalement, était déjà entrainante et annonçait de grands moments à venir. L’envie d’arpenter Downton Abbey de fond en comble est alors bien présente et replonger dans cette première heure (re)donne définitivement enfin de (re)découvrir l’histoire.

Downton Abbey s’offrait donc un premier épisode plus qu’enthousiasmant et qui mettait en scène avec un soin indéniable les personnages et les codes régissant leur existence. Ce début posait aussi les plus gros enjeux de Downton Abbey avec la question de la succession et qui épouserait Mary Crawley. Cette dernière a trouvé réponse à un moment, mais elle est finalement encore présente alors que la série s’approche de sa conclusion…

Nous profitons de la saison estivale pour faire une rétrospective Downton Abbey par saison. Cette critique du premier épisode a donc été entièrement réécrite pour l’occasion.

Plus d'informations sur la série
sur le site de notre partenaire.

Laissez un commentaire

©2006-2015 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress.
99 queries. 0, 768 seconds.