Downton Abbey Saison 6 : Rivalités, Mariages et Tracas Financiers

Downton Abbey Saison 6

1925. De grands changements sont encore en préparation. Robert doit réduire la taille du personnel, avec Barrow se trouvant menacé d’être mis à la porte. Mrs Hughes est anxieuse au sujet de sa future vie d’épouse auprès de Carson. Violet et Isobel entrent en guerre sur la manière de gérer l’hôpital. Henry Talbot fait son retour dans la vie de Mary, alors qu’Edith cherche ce qu’elle veut vraiment faire de son existence.

Downton Abbey s’apprête à refermer définitivement ses portes. Cette saison 6 est alors l’avant-dernière étape avant les adieux complets. Il reste ensuite le spécial de Noël, mais le plus important se joue au sein de ces 8 épisodes.

Du moins, c’est ce qu’on aurait pu s’imaginer, Julian Fellowes n’ayant pas délivré une saison qui donne l’impression qu’elle est aussi la dernière. La vie et ses tracas (financiers et amoureux) se poursuivent à Downton Abbey. Peut-être, car c’est justement la fin, chaque personnage (ou presque) a le droit à son intrigue, surchargeant la saison à son maximum.

Difficile dans de telles conditions d’éviter l’éparpillement, voire même le petit air de déjà vu dans le cas de certaines histoires. Avec la fin au tournant, on pouvait donc espérer mieux pour Violet et Isobel qu’une nouvelle crise autour de l’hôpital, même si Maggie Smith nous délivre toujours d’excellentes réparties comme elle seule sait le faire. Il est évident très tôt qu’il s’agissait surtout de fournir du matériel aux deux actrices qui excellent en présence l’une de l’autre.

Il aura été aussi un peu trop question de cochons au sein de ces épisodes. De même, ce brave sergent Willis connait maintenant bien le personnel de Downton, à force d’y venir – et pas que pour le couple Bates. Ce dernier en a – enfin – fini avec les problèmes judiciaires, et doucement, pourra se réjouir d’un peu de tranquillité après quelques angoisses pour fonder une famille.

Dernière saison oblige (ou non), Julian Fellowes met bien l’accent sur l’accomplissement personnel. Il n’y a bien que cela qui peut expliquer que Lady Edith n’a pas juste pris ses valises pour s’installer durablement à Londres avec Marigold. Au lieu de cela, elle multiplie les allers et retours, toujours resplendissante et profitant un temps du bonheur que le créateur de la série a bien voulu lui accorder. Pas de secret, Lady Mary a toujours été sa préférée qui sera plus qu’exécrable – EXÉCRABLE – durant la majorité de cette saison. Autant dire que lorsque ces 4 vérités lui seront assénées dans le final, cela était mérité. Pour ne pas aider Mary, sa romance avec Henry Talbot manque de saveur à tous les niveaux. Ce dernier est entièrement défini par son amour pour les voitures. Il a pour lui d’être interprété par Matthew Goode qui, soyons honnêtes, est avant tout plaisant à regarder, n’ayant que très peu d’opportunité pour montrer de quoi il est capable. Son alchimie avec Michelle Dockery est aussi assez faible, rendant cette histoire plus ennuyeuse que voulu. Heureusement que Tom finit par revenir des États-Unis et sera plus qu’investi dans le bonheur de sa belle-sœur, Henry Talbot ne pouvait rêver meilleur soutien.

Même si Lord Grantham sera au cœur d’une des scènes les plus mémorables de cette saison 6 de Downton Abbey, c’est clairement le personnel qui tire la couverture vers lui. A commencer par Molesley qui aura parcouru beaucoup de chemin et dont les efforts sont récompensés. Mrs Hughes conserve toute sa sobriété et sa simple présence rend Carson un minimum tolérable – ce dernier devenant plus ou moins insupportable après leur mariage. Le pauvre Thomas n’est pas épargné par le manque de doigté et de compassion de Carson, la saison l’entrainant sur une route particulièrement douloureuse qui n’est pas dignement explorée. Il méritait bien plus de temps d’antenne, surtout avec un tel sujet. N’oublions pas Spratt et Denker qui auront chacun leur moment.

Pour sa dernière saison de Downton Abbey, Julian Fellowes voulait à l’évidence offrir à chaque personnage quelque chose à faire, quitte à ce que cela ne fasse qu’encombrer le bon déroulement et la fluidité du récit. Cette fournée d’épisodes est alors simplement surchargée, mal dosée et éparpillée. Certaines intrigues sont à peine installées qu’elles sont déjà bouclées, alors que certaines n’existent que pour occuper les personnages. La saison n’est pas dépourvue de ces moments brillants et de ses dialogues inspirés, mais ils sont dilués dans un ensemble qui, contre toute attente, met malhabilement l’accent sur le fait que la série se termine bientôt. Reste alors l’épisode de Noël pour finir en beauté.

Downton Abbey-Saison 6
List Price: EUR 39,90
Price: EUR 39,90
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link