Avec Joan qui revient chez Sherlock, Elementary poursuit sa saison 3 en redéfinissant ses dynamiques

11 Juin 2015 à 10:29

Elementary - Saison 3

En débutant sa troisième saison, Elementary joua avec sa propre formule pour bouleverser la dynamique de son duo star Holmes et Watson. La jeune Kitty fit ainsi son entrée et sa story-arc, bien qu’un peu fragile dans les débuts, s’est rapidement révélée être une nouvelle force de la série. Malheureusement, la protégée du détective a dû repartir, laissant derrière elle Joan et Sherlock prêts à reprendre leur collaboration.

En fait, un drame aidant, Watson désire essayer quelque chose de différent qui est le résultat de deux saisons et demie d’évolution. Pour un procedural drama en apparences routinier au possible, Elementary offre à ses personnages la possibilité de réellement progresser, et ce, d’une façon aussi naturelle que possible pour que le changement soit cohérent. Certes, l’enquête de la semaine en souffre par moment, car il est plus intéressant de suivre l’intrigue secondaire – en particulier durant cette seconde moitié de saison 3 –, mais le résultat est sans conteste efficace.

Ainsi, Joan a été conduite vers une réalisation. Elle ne peut pas vivre une existence conventionnelle si elle veut développer complètement son potentiel. Sa passion pour ce qui devenue sa vocation lui demande d’accepter qu’elle ne peut pas être comme tout le monde. Fonder une famille, avoir des horaires de travail fixe et l’assurance de la routine, ce n’est pas pour elle. Concrètement, ce n’est pas pour les êtres d’exception.

Rares sont les séries qui rationalisent à ce point sur le fait que leurs héros ne peuvent pas raisonnablement se conformer à des standards. Elementary explicite ainsi ce que cela demande à une personne de chercher à exceller dans un domaine qui la passionne. Joan a été amenée à accepter qu’elle ne pouvait pas tout avoir, mais surtout, qu’elle ne désirait pas réellement tout avoir. Elle était destinée à devenir cette grande chirurgienne avec une famille, mais elle a dévié de route pour croiser celle de Sherlock. Il lui a alors dit qu’elle n’avait pas à tendre vers la normalité parce que c’est ce qu’on attendait d’elle, qu’elle pouvait à la place choisir ce qu’elle voulait pour elle-même.

Bien entendu, Joan n’est pas arrivée là où elle se trouve totalement par accident, puisque sa vie est marquée par le drame et c’est ce qui a réellement changé la voie qu’elle suivait. Sherlock était juste présent pour l’aider à réaliser ce que cela signifiait pour elle.

Cette seconde moitié de saison 3 établit ainsi une dynamique nouvelle entre les deux détectives. Une qui ressemble à celle qu’ils avaient auparavant, mais qui se révèlera différente dans le sens où Joan et Sherlock sont désormais partenaires et cela fonctionne donc vraiment bien.

Forcément, Elementary ne serait pas ce qu’elle est sans sa profonde exploration de l’addiction de Sherlock et, une fois que la place de Joan de nouveau solidifiée, les scénaristes replongent pleinement dans les démons de Holmes. De sa relation avec son ancien dealer à celle le liant à Alfredo, son sponsor, il y a du mouvement afin de rappeler le combat quotidien qui définit la vie d’un drogué. Cela mènera la série dans des recoins sombres qui étaient inévitables. Pour aller au bout de leur sujet, les scénaristes avaient des thèmes à traiter qui avaient été annoncés dès le départ et ils finissent par les introduire avec toute l’intelligence avec laquelle ils ont toujours abordé cette thématique difficile.

Ainsi, entre Joan qui doit rééquilibrer son existence et Sherlock qui flirte avec ses faiblesses, l’après-Kitty évita le retour de la routine. Après une seconde saison qui s’était un peu trop égarée à mi-parcours, la troisième ne joue pas la répétition, montrant une fois de plus qu’Elementary est une série policière qui sort du lot. On peut certes regretter que Marcus et le capitaine Gregson soient développés avec moins d’assiduité ou que certaines intrigues deviennent trop poussives pour tenter de surprendre, mais ce ne sont pas des reproches qui sont réellement majeurs pour le moment – ils pourraient toutefois le devenir par la suite.

Dans sa globalité, cette saison 3 a donc suivi une progression intéressante tout en entretenant le niveau du divertissement que l’on attend désormais du show. Elementary n’a rien perdu de son énergie et de son intérêt grâce à sa formule qui équilibre avec soin les enquêtes de la semaine avec l’évolution de ses personnages. Le plus difficile sera certainement de le maintenir durant la saison 4 sans faire de surenchère.

Elementary - Saison 3
List Price: EUR 25,07
Price: EUR 19,66
You Save: EUR 5,41
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link