Eli Stone – One More Try (1.05)
Eli doit de nouveau plaider pour un procès qu’il a déjà gagné. Jordan annonce que deux nouveaux avocats rejoignent la firme, Keith Bennett et Taylor. Cette dernière se joint à Matt qui défend une vieille amie pour qu’elle obtienne la garde partagée de son enfant conçu avec sa petite amie, avant qu’elle ne se tourne vers la religion.  

Il y a du changement dans Eli Stone. Il semble que le temps est venu de s’intéresser aux personnages secondaires de la série. L’arrivée de Taylor dans la firme va permettre de la voir plus, mais il ne s’agit pas seulement d’elle. Matt Dowd qui fait de la figuration, dans le rôle du wannabe first lawyer, a enfin droit à une affaire. Le plus étonnant, c’est que l’on commence directement sur du personnel. D’ailleurs, le personnage est traité comme si nous avions vraiment l’habitude de le voir, or, ce n’est pas vraiment le cas.

Devant cet amont de storylines surprises, le docteur Chen se retrouve au minimum syndical. Dans le fond, il n’y a pas trop de surprises, car son utilité semble devenir accessoire. Patti, par contre se révèle pleine de surprises, surtout dans son passif qui revient à la surface. Elle et Martin Posner étaient liés sur le plan personnel 5 ans plus tôt. On arrive donc à Martin qui sort lui aussi du simple rôle de figurant. En fait, Jordan, est le seul régulier qui reste au second plan dans cet épisode.

Avec cette nouvelle structure narrative, Eli Stone montre un côté plus traditionnel, sans pour autant perdre ses petites particularités musicales et hallucinatoires. En fait, même sans les visions, la série a acquis une identité qui la différencie des autres séries judiciaires. En continuant sur cette voie, la série pourrait remonter considérablement sur le plan qualitatif. Ce dernier épisode, sans être extraordinaire, révèle un certain potentiel.