Alors qu’il va prendre un taxi, Eli a une vision. Il assiste à l’effondrement du Golden Gate Bridge provoqué par un séisme. Craignant de reproduire le ratage de la fois précédente, il préfère ne pas le crier sur les toits. Chen va alors le prévenir qu’un scientifique affirme qu’il va bien y avoir un tremblement de terre, mais que personne ne le croit. Eli demande donc au tribunal de pousser la ville à fermer l’accès au pont. Marci Klein voit là l’occasion de retourner la situation contre Jordan.

La fin de saison est proche, plus qu’un épisode, et ça se sent. Depuis qu’Eli a décidé de se faire opérer, tout s’emboite de façon à montrer que son anévrisme est nécessaire, car ses visions lui permettent de sauver des gens. L’opération doit normalement avoir lieu, et Matt doit donc s’occuper des papiers pour que les volontés de son collègue soient appliquées en cas de ratage.

On voit donc venir la fin de la saison avec la question, « va-t-il oui ou non survivre ? », voir « va-t-il «vraiment se faire opérer ? ». Pour le coup, on reste un peu dans l’expectative au niveau du relationnel entre les personnages. Même si avec Chen, que l’on peut voir un peu plus dans cet épisode, les choses semblent être revenues sur un plan moins tendu, on ne peut pas dire qu’avec les autres personnages on ait fait plus que du sur place.

D’un côté, Matt et Taylor dinent ensemble, mais l’ombre d’Eli plane trop au-dessus pour que l’on en retire quelque chose de concluant. Le fiancé de Maggie est sur le point d’arriver et Eli fait comme si il était vraiment content pour elle…

Bref, la seule histoire qui va avancer, et même visiblement, se conclure, c’est la prise de pouvoir de Marci Klein. L’arrivée tardive dans la saison du personnage ne laissait pas présager d’une storyline qui dure. La conclusion de l’épisode va nous montrer qu’effectivement, cela n’ira pas plus loin que ça. Jordan va être récompensé de sa confiance en Eli. En fait, il y a une scène entre les deux hommes qui résume assez bien leur relation. Un moment qui permet de clarifier les doutes que nous avions face aux réactions de Jordan vis-à-vis de son ex-futur gendre. C’est ce genre de scène qui illustre bien les améliorations qu’il y a eu entre le début et la fin de cette première saison.

Mis à part l’impression que l’on assiste à une introduction pour le final de la saison, cet épisode est de manière générale assez bon, bénéficiant de la participation de John Billingsley qui fait toujours des apparitions marquantes.