Eli Stone – Wake Me Up Before You Go-Go  (1.04)
Eli, dans ses visions, voit un homme qui se révèlera être un patient de son frère et qui est resté dans le coma pendant 5 ans. Décidé à récupérer sa vie, il va engager Eli qui va se lancer dans un procès contre l’église qui a annulé le mariage de son client. Jordan défend un de ses amis dans un procès intenté par un homme qui n’a pas été engagé, selon lui, pour raison raciale.

On commence par la vision. On enchaine par l’habituelle réunion qui tourne court à cause d’une autre vision. Une petite visite chez le Dr. Chen. La découverte du client, guidé par la vision. Un petit numéro de danse. Et pourquoi pas un second sens à la vision.

L’originalité de l’épisode se trouve donc ailleurs, en tout cas, certainement pas du côté d’Eli avec son procès bidon. Le plus de l’épisode est indéniablement l’implication de Victor Garber dans autre chose que deux scènes sans intérêts. Il a le droit à un procès. Il faut d’ailleurs remarquer que ce dernier, à défaut d’être trop compliqué, a le mérite d’avoir plus de crédibilité que celui d’Eli.

L’homme dans le coma n’est pas là pour aider Eli à sortir grandi d’une expérience juridique à la hauteur de son talent, non, il n’est qu’une excuse censée l’aider dans sa relation avec Taylor. Il faut dire que rien ne tient debout dans cette intrigue, mais bon, c’est le quatrième épisode, nous avons compris que ce n’est pas de la crédibilité qui ressortirait des procès.

Bref, un épisode comme les précédents, mais qui a le mérite d’offrir, à des seconds rôles, du temps d’antenne. C’est une bonne chose en soi, car les personnages secondaires semblent avoir plus de potentiel qu’Eli. On a l’impression d’avoir déjà fait le tour du personnage, et qu’il n’est pas prêt de nous surprendre. À noter d’ailleurs, que Chen et Patti ne sont pas trop présents dans l’épisode. Nathan, le frère d’Eli, en profite donc aussi pour avoir plus de lignes de dialogues, et là encore, on ne s’en plaindra pas.