La firme se sépare en deux et chaque partie essaie de convaincre les employés de les suivre. Le mariage de Maggie approche et Eli a de drôles de visions à son sujet. Ce dernier travaille avec Matt sur un dossier d’immigration.

Quand l’épisode commence avec une scène à la Code Quantum, comme le fait remarquer Chen, on peut difficilement songer qu’il va chambouler à ce point la dynamique de la série.

Comme on s’en doutait, Posner ne va pas partir seul, non, il emmène avec lui les employés qui veulent le suivre. Pour les aider à choisir, il offre ce que Jordan et Eli ne peuvent pas : de l’argent. Dans tout ce battage pour savoir qui partira et qui restera, rien n’est certain.

En parallèle, Eli va donc tenter de convaincre Matt de rester en lui montrant ce à quoi pourrait ressembler son futur dans la compagnie. En gros, à quoi ressemble un dossier où l’on aide son prochain à un moment de sa vie où il en a vraiment le plus besoin. The Dowd va se métamorphoser et c’est assez convaincant. Il faut le noter, car Sam Jaeger n’a pas été toujours très doué quand il a fallu, par le passé, sortir son personnage de son image d’arrogant – le sentimentalisme ne lui siée par très bien.

Nous avons également Maggie qui fait sa fête d’engagement. Tout pourrait bien se passer si la majorité des invités ne décommandaient pas à cause des problèmes de la firme. À cela, ajoutons les visions d’Eli qui vont finir par ruiner le couple. Nous revenons donc à un point où la relation entre les deux avocats redevient concrète, car elle semblait faire plus ou moins partie de l’histoire. Ce n’était pas un mal, car l’arrivée du fiancé avait un peu rendu tout ça ridicule, mais depuis, le personnage de Maggie a bien mûri et Eli est devenue légèrement moins impulsif, du coup, ils peuvent en parler entre adultes.

Bien entendu, quand arrive la conclusion, comme je l’ai dit, la dynamique de la série est chamboulée et ce qui paraissait acquis devient soudainement faux. Certains restent, d’autres partent, les choses vont changer, mais pas comme on l’aurait cru. La série prend donc des détours inattendus et on ne peut que le féliciter.

Dans tout ça, il n’est pas dit si Keith qui était assez présent saison 1 et qui ne fait plus que des apparitions au fond de l’image, sera là ou non par la suite, car après tout, en restant, il pourrait avoir des lignes de dialogues !