Vince vient de passer 6 mois sur une plage aux Mexique avec Turtle. Ari reçoit un coup de fil qui pourrait relancer la carrière de son ami acteur, mais ce dernier ne veut pas revenir malgré les demandes d’Eric.

Sea, Sex And Sun, voilà la vie de ce brave Vincent Chase. Dur. Comme d’habitude avec Entourage, on ne fait pas dans la demi-mesure, et si l’épisode s’appelle Fantasy Island, c’est mérité, car bon, Star de ciné ou pas, il est difficile de se perdre sur une plage mexicaine et de rester seul avec une colonie de Tops modèles…

Bref, on va découvrir qu’E. développe un peu son business, tandis qu’Ari continue à gueuler sur tout ce qui bouge et que Drama vit une liaison longue distance et continue de cartonner avec Five Towns.

Il n’y a donc pas grand-chose à dire, car il ne s’agit ici que de remettre les pions en place, et surtout, ramener Vince à L.A.. On n’allait quand même pas attendre quelque chose de plus profond, mais il y a eu des season premieres plus inspiré que celui-là, car même en restant bon, il met un peu de temps à décoller, ce qui est un comble pour un épisode de 26 minutes. Une fois arrivé à la fin de l’épisode, le moteur est chaud, mais ça s’arrête déjà. On regrette presque qu’HBO ne suive pas la mode de la saison avec les doubles épisodes de reprises.

Pour finir, avec un début comme ça, il est difficile de voir où la saison va se diriger. Il est probable que l’on passe les prochains épisodes à les voir tenter de monter un nouveau projet – paraitrait que Joey Ramone serait sur le retour – une direction qui a déjà été plus qu’usée…

Bref, un départ qui fait la transition entre les saisons. Les choses sérieuses commencent la semaine prochaine.