De retour d’Hawaï, Turtle va faire plus que connaissance avec Jamie Lynn Sigler, ce qui va lui apporter beaucoup de moquerie de la part de Drama qui n’en croit pas un mot. Ari hésite à prendre le poste de chef de studio, tandis que Josh Weinstein essaie de placer Vince dans une série tv.

Il va donc falloir un épisode entier pour que la situation sur le boulot d’Ari se stabilise, enfin, trouve une porte de sortie qui puisse satisfaire tout le monde. On nous fait donc tourner en rond, alors que la fin est assez prévisible, surtout quand Amanda entre en jeu. Il était clair que l’agent n’allait pas prendre le job, mais il ne laisserait pas sa concurrente l’avoir non plus. Comme je l’ai dit dans la critique précédente, le changement fait peur à la tv, et histoire d’éviter la panique, une solution qui arrange tout le monde est enfin trouvée.

Vince a donc toujours autant de chance, car les choses finissent par tourner dans son sens, une fois de plus. Ce n’est pas parce que l’on a voulu nous faire croire que c’était fini, que ça l’était vraiment. Ne pas oublier l’histoire du changement…

À part ça, E. ne fait pas grand-chose de plus que d’habitude. Par là, il faut comprendre que sa clientèle ne le rappelle pas à l’ordre. Quand on croit qu’il va réussir à s’émanciper de Vince, il nous est rappelé que ce n’est pas prêt d’arriver.

Pour Drama, beaucoup de blah blah, surtout pour chambrer ce brave Turtle à qui, pour une fois, il arrivait une bonne chose.

Bref, dans l’ensemble, l’épisode est assez sympathique, sans grande surprise, mais la fin lance la série sur sa dernière ligne droite.